Hypnose Ericksonienne Thérapie Brève

L'hypnose, magique ?

Hypnose Ericksonienne - jeudi 7 février 2019 - 18:06
Philippe Rayet au 11ème Forum de la Confédération Francophone d'Hypnose et Thérapies Brèves à Montpellier. Organisatrice: Dr Isabelle Nickles Théories explicatives des processus Objectifs:
- Montrer comment, au-delà de l'ici-et-maintenant, l'hypnose peut permettre au patient de se connecter avec ses blessures passées pour les guérir
- Parler de l'imagination active à travers le processus de "régression en âge" et de celui des scénarios symboliques librement générés pendant la transe
- Insister sur l'importance d'une relation thérapeutique qui soit centrée sur le patient 

Contenu:
L'hypnose, magique ? « Peut-être quand même un peu ! », disait Bertrand Piccard après ses exploits à bord du Solar Impulse.
À travers quelques exemples, dont celui de Myriam, une jeune fille de seize ans, victime depuis l’âge de dix ans de malaises invalidants à répétition et guérie en deux séances, je m’efforcerai de montrer comment l’hypnose peut être magique.
Portail donnant accès à une autre dimension, elle permet au patient de remonter le temps pour réparer le passé. Associée à des scénarios oniriques libres, elle permet à son esprit inconscient de soigner ses blessures. Associée à des stimulations bilatérales alternées, elle permet d’agir encore plus efficacement et de donner à celui qui souffre le goût de se transe-former et de vivre mieux.
Le thérapeute, pour sa part, ne doit pas avoir peur des surprises que lui réserve cet au-delà du temps et de l’espace. Dans l’esprit du Dr Erickson, « le magicien du Désert », et de François Roustang, j’insisterai sur le rôle fondamental de la relation thérapeutique qui, pour que cette magie s’exerce dans des conditions optimales, implique paradoxalement un dépouillement de soi, un abandon, une confiance dans l’inconnu : oublier ce que nous savons et simplement observer et écouter : ne rien faire et laisser faire, comme le dit Gaston Brosseau… juste orienter, épauler ou consoler lorsque c’est nécessaire.
Plus vite le novice apprend à se départir d’une toute-puissance sécurisante pour rejoindre le patient dans son aventure intérieure, plus vite il devient le témoin ébahi de toutes les merveilles qui vont s’opérer en lui, et découvre, au gré des séances, un nouvel univers surgi de nulle part où passé, présent et futur s’harmonisent et où, comme le dit le poète, « les parfums, les couleurs et les sons se répondent »…

Mots clés:
Transe
Perception du temps
Imagination active
Scénarios oniriques
Laisser-faire
Relation thérapeutique

Diffusé par hypnose-ericksonienne.org

MIAC ou hypnose ?

Hypnose Ericksonienne - jeudi 7 février 2019 - 17:36
Dr Luc FARCY au 11ème Forum de la Confédération Francophone d'Hypnose et Thérapies Brèves à Montpellier. Organisatrice: Dr Isabelle Nickles Théories explicatives des processus Objectifs:
recentrer la pratique sur le processus relationnel définir un terme de remplacement.

Contenu:
L’hypnose aujourd’hui est perçue de façon très réductrice.
Une technique pour placer l’autre dans un état qui favorise l’assujettissement, une forme de démocratisation du pouvoir du sorcier.
Et ce pouvoir implicite est pris, comble du détournement du message Ericksonien, sous la proposition explicite de mobiliser les ressources individuelles.
On rencontre ce phénomène tant dans l’hypnose de foire que dans l’utilisation de l’hypnose médicale.
Cette posture se révèle par l’utilisation, de plus en plus fréquente, de l’expression faire des soins « sous hypnose ».
Le problème n’est plus de redonner au terme hypnose toute ses dimensions écologiques, processuelles et relationnelles.

C’est trop tard.
Plus nous avons fait connaître la dimension analgésique du processus hypnotique, plus nous avons installé, malgré nous, l’idée dominante de l’hypnose comme technique.
Les TCC d’Aaron Beck sont allées vers la méditation pour traiter la dimension émotionnelle des troubles et ça a lancé l’énorme vague « pleine conscience «.
Ce que nous appelons hypnose, est un processus relationnel libéré.
Relation de soi à la conscience de soi et du monde, de soi à l’autre dans une construction intersubjective du lien et de la valeur de l’expérience partagée, de soi à soi et de soi à son « hors-soi », tout ce qui est soi mais bien plus soi que ce qu’on croit être soi.
La liberté de libérer ce qui doit être libre en soi.
Quelle terme ou expression peut on créer, aujourd’hui, pour remplacer le mot hypnose et dire toute la liberté du processus créatif et constructif que cela recouvre ?

Mots clés:
hypnose, processus relationnel

Diffusé par hypnose-ericksonienne.org

Réifications créatives et processus hypnotiques à travers les interfaces des toiles de Nicolas de Staël

Hypnose Ericksonienne - jeudi 7 février 2019 - 17:11
Dr Franck Salzmann 11ème Forum de la Confédération Francophone d'Hypnose et Thérapies Brèves à Montpellier. Organisatrice: Dr Isabelle Nickles Théories explicatives des processus Objectifs:
A travers la vie,les correspondances et les tableaux de Nicolas de Staël, je veux éclairer les liens profonds et les similitudes puissantes qui existent entre les phénomènes hypnotiques et les processus de créations picturales. 
Je montrerai comment dans la place accordée au corps,au temps et aux émotions,il imprime à la matière sa perception du monde dans  l'interface de la toile : une présence incarnée, offerte, une transmission de sens aux frontières du réel capable d'enrichir le cadre et les perspectives de la pratique hypnotique. 
 

Contenu:
"On ne peint jamais ce que l'on voit ou croit voir,on peint à mille vibrations le coup reçu,à recevoir,semblable,différent". Disait De Staël. "Se pose d'emblée la relation hypnotique, unique  Ericksonnienne.

L'inconscient ?:" Un mur ou volent librement les oiseaux". Dit-il.
Dans le regard de l'hypnothérapeute et du peintre, la toile est ce qu'il faut d'abord observer puis déconstruire,tendre ou détendre pour y accueillir et dessiner sa nouveauté, son soi-même, son réel au monde.
Il dit:"Pour moi,l'instinct est de perfection inconsciente et mes tableaux d'imperfection consciente". De Staël emprunte à l'hypnose l'image des ressources illimitées de l'inconscient chères à Francois Roustang.
La création est surgissement de l'oeuvre picturale, d'un possible multiple arraché à la matière. Le contour du trait,les aplats les forces y suggèrent la forme.Transe picturale ?Réification?
De Staël est un travailleur acharné solitaire le désir à fleur de vie. Il absorbe l'Italie de tous ses sens sans la peindre et plonge chaque jour dans les eaux de la méditerranée. Et plus tard,plus loin,au bout de l'appropriation, il laisse sa main créer par la force unique qu'il appelait la  "fulgurance de l'autorité et la fulgurance de l'hésitation". Processus de transe ?
Ses proches le décrivent peignant dans une attitude d'auto-hypnose "complètement intériorisée". On évoluait autour de lui sans qu'il nous entende". Lui: "Mes yeux ne doivent pas regarder au dehors".
Interviewée 49 ans après sa mort,nous verrons un extrait où sa fille Anne émue s'approche d'une toile et accueille par la voix et le geste la présence renouvelée de son père entre les épaisseurs de matières de couleurs et les lumières déposées sur l'interface tendue.
L'hypnose ouvre à une compréhension de l'oeuvre de de Staël et crée par delà le temps une présence bouleversante, une transmission hypnotique du réel par delà le réel. Elle rapproche les hommes par et dans une intelligence du sensible commun qu'elle réintroduit. Le tableau devient surface hypnotique, présence offerte et patiente. Un accès, un support, un possible en attente du désir des sujets.
 

Mots clés:
création, interface, rencontre, présence, inconscient, réification, transmission, oeuvre, réel, processus

Diffusé par hypnose-ericksonienne.org

L'hypnose pour la préparation mentale en sport. Du VAKOG au PETTLEP

Hypnose Ericksonienne - mardi 5 février 2019 - 19:06
Luc Evers, CUB Hôpital Erasme - Bruxelles 11ème Forum de la Confédération Francophone d'Hypnose et Thérapies Brèves à Montpellier. Organisatrice: Dr Isabelle Nickles Théories explicatives des processus Objectifs:
L'objectif de cette présentation est de mettre en évidence les liens qui existent entre le modèle PETTLEP de préparation mentale et la notion de VAKOG dans la pratique de l'hypnose.


Contenu:
La première partie de l'exposé concernera la présentation du modèle PETTLEP qui repose sur l'imagerie mentale pour la préparation des sportifs.  Après une mise en évidence des liens entre ce modèle et l'hypnose, une description d'un entraînement mental intégrant les deux modèles sera proposée.


Mots clés:
Hypnose, préparation mentale, PETTLEP, VAKOG



Diffusé par hypnose-ericksonienne.org

Etat des lieux de l’organisation d’une formation TAC pluridisciplinaire à grande échelle au sein du Centre Hospitalier de Bourg en Bresse

Hypnose Ericksonienne - mardi 5 février 2019 - 15:05
Dr Vianney PERRIN, 11ème Forum de la Confédération Francophone d'Hypnose et Thérapies Brèves à Montpellier. Organisatrice: Dr Isabelle Nickles Ethique - Réglementation - Formation Objectifs:
L’objectif de ce travail est d’aider d’autres équipes  à diffuser la pratique des Techniques d’Activation de Conscience (TAC) au sein de leur établissement. 

Contenu:
Nous nous appuierons sur  notre expérience au sein d’un centre hospitalier public. En mars 2019, 419 soignants ont reçu une formation. Un état des lieux sera exposé puis nous essayerons d’extraire les points d’amélioration et les points forts de cette mise en place devenue un projet d’établissement.

Mots clés:
Activation, Conscience, pluridisciplinaire, Formation.


Diffusé par hypnose-ericksonienne.org

La rencontre, un apprentissage ?

Hypnose Ericksonienne - lundi 4 février 2019 - 23:52
Christine Guilloux, SFH / IMHEIDF - Paris 11ème Forum de la Confédération Francophone d'Hypnose et Thérapies Brèves à Montpellier. Organisatrice: Dr Isabelle Nickles Ethique - Réglementation - Formation Objectifs:
- définir ce qu'est la rencontre entre le praticien de l'hypnose et de la thérapie brève et le patient/sujet/client
- identifier les éléments mis en présence lors de la rencontre thérapeutique
- s'interroger sur l'espace thérapeutique et les modes d'apprentisage de l'alliance thérapeutique
 

Contenu:
Un patient/sujet/client. Un thérapeute, praticien de l'hypnose et des thérapies brèves. Qu'est-ce que la rencontre thérapeutique ?
Qui se rencontre ? Qu'est-ce qui se rencontre ? Quels éléments composent cette rencontre, cette mise en présence du patient et du praticien, cette mise en présence de deux mondes ?
Qu'est-ce qui est requis de la part du thérapeute ? La rencontre thérapeutique peut-elle s'apprendre  ?

Mots clés:
rencontre, alliance thérapeutique, empathie, confiance, sensorialité, exercice


Diffusé par hypnose-ericksonienne.org

L'attention détournée

Hypnose Ericksonienne - lundi 4 février 2019 - 23:31
Dr Charles Joussellin, Médecin et philosophe, chef de service de soins palliatifs, CHU Bichat - Paris (France), Marguerite Dontenwille, Kinésithérapeute, Ecole Danhier de masso-kinésitherapie 11ème Forum de la Confédération Francophone d'Hypnose et Thérapies Brèves à Montpellier. Organisatrice: Dr Isabelle Nickles Ethique - Réglementation - Formation Objectifs:
Au de-là des bénéfices reconnus du détournement de l’attention dans la pratique de l’hypnose lors de soins à autrui, que représente l’attention détournée ?  Certes ce que les neurosciences et la clinique en disent, mais aussi et surtout ce que nous rapporte une interrogation et une vigilance d’ordre éthique.

Contenu:
Nous évoquerons ce que les neurosciences nous disent de l’attention d’une personne[1] ainsi que ses rapports avec la cognition[2]. Nous rappellerons ensuite la place de l’attention dans la pratique de l’hypnose ; entre la fluctuation de la vigilance et l’accueil de suggestions notamment indirectes, plus ou moins visibles, permissives voire contraignantes.
Nous rapporterons une partie des résultats d’une recherche qualitative menée dans un cadre universitaire auprès de professionnels de santé, notamment de masseurs kinésithérapeutes, utilisant cette stratégie de détournement de l’attention[3]. Cette recherche consiste à analyser par théorisation ancrée[4] des entretiens menés pour interroger « l’intérêt de la stratégie du détournement d'attention du patient lors de techniques de rééducation potentiellement douloureuses ».
Toutefois, si nous discuterons de l’intérêt d’utiliser de telles stratégies de détournement de l’attention lors des soins, nous explorerons surtout les limites éthiques pour un professionnel d’agir de la sorte ; entre l’autonomie et la fragilité de la personne soignée mais aussi celles du professionnel. Nous nous appuierons sur l’éthique aristotélicienne[5], sagesse des limites, qui nous enseigne qu’il est des limites à atteindre et d’autres susceptibles d’être dépassées ; et que ce n’est pas tant la limite qui est à dépasser, mais ce qui empêche de l’atteindre[6]. Limites dynamiques et polémiques parce qu’elles sont humaines.
 
[1] Petersen S.E. and Posner M.I. « The Attention System of the Humain Brain : 20 years after », Annu. Rev. Neurosci. 2012.35:73–89.
[2]. Éric Sieroff, « L’attention » in Francis Eustache et al., Traité de neuropsychologie clinique, De Boeck, 2008 p. 263-293.
[3]. Marguerite Dontenwille, Le détournement de l’attention en kinésithérapie, mémoire de fin d’étude de masseur kinésithérapie, sous la direction de Charles Joussellin, en cours.
[4]. Pierre Paillé, « L’analyse par théorisation ancrée », Cahier de recherche en sociologie, 1994, 23, 147-181.
[5]. Aristote, Ethique à Nicomaque, Paris, Vrin, 2017.
[6]. Éric Fiat, Ode à la fatigue, Paris, l’Observatoire, 2018, p.356.

Mots clés:
Attention, détournement de l’attention, limites, éthique

Diffusé par hypnose-ericksonienne.org

Massage et hypnose, des pratiques universelles incontrôlables ?

Hypnose Ericksonienne - lundi 4 février 2019 - 23:05
Jean-Paul Forest, kinésithérapeute - Papeete 11ème Forum de la Confédération Francophone d'Hypnose et Thérapies Brèves à Montpellier. Organisatrice: Dr Isabelle Nickles Ethique - Réglementation - Formation Objectifs:
En revisitant les rapports juridiques et culturels entre le monde médical et le massage, nous tenterons d'évaluer ce que l'on peut souhaiter et attendre d'une régulation de l'hypnose, cette question étant récurrente à chaque colloque

Contenu:
Massage et hypnose sont deux pratiques universelles et intemporelles, développées sous des dénominations et des techniques multiples, selon différentes finalités du récréatif au médical. Induisant une intimité entre le praticien et le patient, elles subissent les mêmes dérives avec des commerces douteux, des praticiens auto-proclamés et dangereux, et les attentes excessives d'un public souvent naïf.

En France, vouloir réserver le massage aux praticiens diplômés a été une erreur pour le monde médical, la pratique du toucher étant cruciale dans le soin. Ce fut également un projet contre-culturel car le massage de bien-être est implanté dans toute société, y compris sous des dénominations abusives. Après les années de protectionnisme vindicatif des kinésithérapeutes, la pratique du massage est totalement dérégulée depuis la loi de 2016.

A la lueur de cette expérience, que peut-on envisager de surveiller, de limiter, d'interdire pour l'hypnose ? L'hypnose n'étant pas une spécialité en soi mais plutôt une technique, faut-il limiter son usage selon le champ de compétence du praticien, y compris dans les professions médicales ? Cette invention universelle étant inévitablement utilisée à des fins de spectacle, publicité, propagande, voire de police, faudra-t-il ignorer, commenter, ou alerter sur des usages toxiques, et qui le ferait ? 

C'est à cela que nous devons nous préparer : rien ne peut être interdit, car ce sont avant tout les attentes du public qui génèrent le développement de certaines pratiques. Mais il faudra aider les individus à évaluer et se protéger des implications nocives : éduquer la perception culturelle de l'hypnose serait un rôle majeur du monde médical.

Mots clés:
éthique, massage, hypnose, déontologie, pratique professionnelle

Diffusé par hypnose-ericksonienne.org

Un ou plusieurs inconscients dans nos neurones? Quelques aspects des Neurosciences

Hypnose Ericksonienne - dimanche 3 février 2019 - 23:11
Dr Silvia Morar, Neurochirurgien. APHP CHU BICETRE - Le Kremlin Bicêtre 11ème Forum de la Confédération Francophone d'Hypnose et Thérapies Brèves à Montpellier. Organisatrice: Dr Isabelle Nickles Neurosciences - Recherche Objectifs:
Exposer quelques aspects de fonctionnement cérébral inconscient et lors de l'accès à la conscience. Les implications de ces processus lors du processus hypnotique.

Contenu:
Pour comprendre le fonctionnement de l’inconscient la voie incontournable est le Conscient, mais celui-ci, déjà, est très difficile à cerner. Le « hard problem of conscioussness » déclare qu’il sera toujours impossible à la science d’apporter une explication satisfaisante à la question : Qu’est-ce que la conscience ? Une explosion de travaux scientifiques et les nouvelles technologies ont fourni aux neurosciences de nombreux outils pour investiguer le fonctionnement cérébral. On ne comprend toujours pas comment l’expérience subjective relie ensemble notre expérience consciente de notre vie et comment la conscience émerge. C’est une des questions les plus mystérieuses des neurosciences.

Longtemps, les neuroscientifiques ont pensé que les circuits cérébraux étaient inactifs au repos, et les hypnothérapeutes qu’il était dans un état modifié de conscience (la transe hypnotique quotidienne…).Les études ont montré le contraire. Il s’agit du Mode par Défaut. L’induction hypnotique change son fonctionnement habituel et nous verrons lors de cet atelier commet.Pour que le processus neuronal de  l’attention consciente et/ou inconsciente se focalise vers un but il est absolument nécessaire que certaines structures corticales s’activent et d’autre se taisent. Ce processus est indispensable lors de transe hypnotique et il fait appel notamment aux processus de l’attention inconsciente. La prise de décision (toujours inconsciente), est fortement dépendante de l’attention non consciente dirigée.Les activations cérébrales de structures impliquées dans les processus attentionnels constituent la porte d’accès à l’espace conscient.  Parmi les théories les plus acceptés de l’accès à l’espace conscient est celle de l’Espace de Travail Global ou Global Workspace Theory  qui établit un état de travail vaste, réverbérant et méta stable en utilisant les lois du « tout ou rien » et « winner takes it all ». Une autre théorie est celle de la détection du signal (SDT pour Signal Detection Theory).

Mots clés:
Conscient, Inconscient, Mode par Défaut, Attention, Prise de décision, Global Workspace Theory, Signal Detection Theory

Diffusé par hypnose-ericksonienne.org

Evaluation de l’efficacité de l’hypnose médicale sur les symptômes associés à la Mastocytose : résultats de l’étude prospective HYPNOMAST

Hypnose Ericksonienne - dimanche 3 février 2019 - 22:46
11ème Forum de la Confédération Francophone d'Hypnose et Thérapies Brèves à Montpellier. Organisatrice: Dr Isabelle Nickles Neurosciences - Recherche Frederique Retornaz, Michel Grino, Chloe Stavris, Aida Benanni, Anouk Alitta, hopital europeen - Marseille et Centre Gerontologique Départemental - Marseille Objectifs:
Introduction: Les Mastocytoses font partie des maladies rares potentiellement associées à de nombreux symptômes systémiques. Ces symptômes sont responsables d’un handicap parfois marqué avec des conséquences socioprofessionnelles pouvant être importantes chez certains patients. L’hypnose médicale est actuellement utilisée avec succès dans de nombreuses spécialités médicales telles que la chirurgie, la psychiatrie, l’oncologie, la rhumatologie etc...
L’objectif principal de cette étude était de déterminer l’impact de séances d’hypnose médicale sur les symptômes et la qualité de vie de patients atteints de mastocytoses avec symptômes invalidants.
 

Contenu:
Méthodes: Cette étude prospective a inclus des patients atteints de mastocytose agressive (MA), systémique indolente (SM) ou à forme cutanée (CM), présentant des symptômes invalidants malgré un traitement optimisé et stable (traitements symptomatiques ou traitements cytoréducteurs ou thérapies ciblées pour les formes les plus graves). Deux séances d’hypnose médicale ont été programmées avec un intervalle de 8 à 15 jours. Les données collectées comprenaient : âge, sexe, type de mastocytose, symptômes de la maladie. Les scores de qualité de vie (QLQ30), de symptômes intestinaux (score dérivé du Crohn's disease activity index CDAI) et 3 scores basés sur l’échelle visuelle analogique (EVA) (douleurs, énergie, flushs) ont été recueillis 8 jours avant la 1ère séance, 8 jours avant la 2ème, 8 jours après la 2ème séance et un mois après la 2éme séance. 
Résultats: 19 patients dont 13 (72%) femmes ont été inclus, soit 1 MA, 15 SM et 2 CM. L’âge moyen des patients était de 52,7 ans (30 à 70 ans). Les symptômes suivants ont été retrouvés chez tous les patients : asthénie, douleurs musculosquelettiques. Les autres symptômes les plus fréquents étaient les douleurs abdominales (17/19), le prurit (16/19), et les flushs (16/19). Tous les patients ont participé au protocole d’hypnose dans son intégralité (2 séances). La fatigue (item du QLQ30) et les douleurs abdominales (item CDAI) étaient significativement diminuées après la 2ème séance (respectivement p = 0,033 et p =0,012 ). Un mois après la 2ème séance, la présence d’insomnies et de troubles cognitifs (items QLQ30) était significativement diminuée (respectivement p = 0,002 et p = 0,01).
Conclusion: L’hypnose médicale semble être une thérapeutique complémentaire utile dans cette maladie orpheline pour laquelle les symptômes sont très invalidants pour les patients et parfois difficilement contrôlés par les médicaments actuels. La poursuite de ce travail permettra de déterminer le nombre et le rythme optimal des séances dans cette pathologie.

Mots clés:
Mastocytose, Maladie Orpheline, Hypnose

Diffusé par hypnose-ericksonienne.org

Efficacité de l’hypnose pour la prévention de l’anxiété au cours d’une coronarographie :Etude HYPCOR

Hypnose Ericksonienne - dimanche 3 février 2019 - 21:47
11ème Forum de la Confédération Francophone d'Hypnose et Thérapies Brèves à Montpellier. Organisatrice: Dr Isabelle Nickles Neurosciences - Recherche Dr Nazmine GULER, CHR Metz-Thionville, chargée de formation au CHTIP Collège d'Hypnose et Thérapies Intégratives de Paris et à l'Institut UTHyL à Nancy
Objectifs:
Efficacité de l’hypnose pour la prévention de l’anxiété au cours d’une coronarographie: Etude HYPCOR 
 

Contenu:
Présentation des résultats définitifs 
Critère principal : anxiété état mesurée à l’aide du questionnaire STAI-Y A, juste avant la coronarographie.
Critères secondaires :
Anxiété trait (questionnaire STAI-Y B)
Anxiété état la veille de la coronarographie
Douleur avant et lors de la coronarographie : échelle visuelle analogique (EVA)
Fréquence cardiaque et tension artérielle avant et lors de la coronarographie
Confort de l’opérateur de l’artériographie : échelle de Likert en 5 points 
Dose de sédatifs, antalgiques et anesthésiques locaux administrés lors de la coronarographie
Survenue de complications majeures pendant la coronarographie (décès, accident vasculaire cérébral, tamponnade, choc hémorragique, choc anaphylactique au produit de contraste, tachycardie ventriculaire ou fibrillation ventriculaire, bradycardie sévère) ou mineures (malaise vagal, hématome au point de ponction, allergie cutanée)

Mots clés:
hypnose et coronarographie, anxiété 

Diffusé par hypnose-ericksonienne.org

Le fonctionnement des horloges biologiques et des neurones du temps pendant l’activation de conscience

Hypnose Ericksonienne - dimanche 3 février 2019 - 11:32
L’hypnose pratiquée la nuit est-elle utile ? Dr Bruno Suarez, responsable du secteur recherches expérimentales du CITAC, Collège International des Techniques d'Activation de Conscience 11ème Forum de la Confédération Francophone d'Hypnose et Thérapies Brèves à Montpellier. Organisatrice: Dr Isabelle Nickles Neurosciences - Recherche Objectifs:
Nous montrerons comment la découverte récente des neurones du temps permet de comprendre la façon dont l’hypnose modifie la perception du temps. Nous évoquerons les modifications des horloges biologiques chez les équipes soignantes travaillant de nuit et pendant la séance d’activation de conscience. Nous montrerons l’utilité d’utiliser l’hypnose la nuit avec nos patients hospitalisés qui ne dorment pas pour des raisons d’anxiété ou de douleur.
 

Contenu:
Depuis la fin des années 70, la perturbation de la perception du temps pendant l’hypnose a été étudiée et mesurée. Le temps parait plus court pendant l’activation de conscience. La découverte récente des neurones du temps amène un éclairage neuf sur la façon dont le cerveau perçoit et code le temps, pendant l’activation de conscience. Cette découverte permet aussi de comprendre comme se forment nos souvenirs et comment se construit notre mémoire. Un exercice collectif d’activation de conscience sera proposé pour vous permettre de tester votre sens du temps. 

Dans un second temps nous aborderons les modifications des horloges biologiques pendant le travail de nuit et leurs conséquences sur la santé des soignants..  Nous verrons enfin que la nuit est aussi un moment propice et privilégié pour utiliser l’hypnose avec nos patients.
 
Conclusion :  Notre horloge interne donne l’heure différemment pendant l’hypnose. La découverte des neurones qui codent le temps nous permet de mieux comprendre ce phénomène particulier.. La connaissance de ces variations nycthémérales peuvent être mises à profit pour faire de l’hypnose la nuit avec nos patients mais aussi pour améliorer la santé des soignants travaillant de nuit.

Mots clés:
hypnose de nuit, neurosciences, neurones du temps, horloges biologiques.

Diffusé par hypnose-ericksonienne.org

Evaluation de la qualité de vie avant et après prise en soin par hypnose chez des patients douloureux chroniques en Médecine interne

Hypnose Ericksonienne - samedi 2 février 2019 - 19:11
Drs Sabine Berthier, Bernard Bonnotte, Vanessa Leguy, Nicolas Favrolt, Philippe Rault. 11ème Forum de la Confédération Francophone d'Hypnose et Thérapies Brèves à Montpellier. Organisatrice: Dr Isabelle Nickles Neurosciences - Recherche Objectifs:
Pour évaluer l’apport de l’hypnose médicale en traitement adjuvant antalgique et psycho thérapeutique chez des patients douloureux chroniques en médecine interne atteints de maladies systémiques sévères, nous avons réalisé une étude de faisabilité et d’adhésion chez 6 patients. Avant et après 6 séances d’hypnose, avec apprentissage de l’auto-hypnose, la cotation numérique de la douleur, la qualité de vie (évaluée par l’échelle SF36), la stratégie de coping (évaluée par le Wcc-R) et la consommation médicamenteuse ont été mesurées.

Contenu:
6 adultes, d’âge moyen 57 ans, ayant une durée moyenne d’évolution de leur pathologie de 17 ans, et polymédicamentés (8 médicaments en moyenne par patient), ont bénéficié de 6 séances d’hypnose sur une période de 4 mois. Chaque séance était adaptée au patient.
Avant hypnothérapie, toutes les évaluations numériques de la douleur étaient supérieures à 5/10 pour être globalement divisées par deux dans 5 cas après  les 6 séances. Les scores du SF36 dans les différents domaines de l’évaluation de la qualité de vie, tant physiques que mentaux, étaient très altérés et deviennent comparables à ceux de la population générale dans 2 cas après la prise en soin par hypnose. Les stratégies de « coping »  se modifient chez tous les patients, avec intensification  du « coping » en lien avec le problème à résoudre et diminution de celui associé aux réactions émotionnelles. Le traitement antalgique ou anti dépresseur est allégé dans trois cas. La poursuite de la pratique de l’auto hypnose reste, à distance, régulière et assidue pour deux patients.
 
A l’heure de l’éducation thérapeutique, l’hypnothérapie avec apprentissage de l’auto hypnose est intéressante en traitement adjuvant dans ce groupe de patients douloureux chroniques et poly-médicamentés. Elle permet un changement de position et des ajustements stratégiques nouveaux pour se reconnecter aux potentialités du sujet sain pré existant à la maladie alors que la qualité de vie reste médiocre. La poursuite de cette étude est nécessaire pour assoir l’intérêt de l’hypnose médicale auprès des cliniciens avec mesure des résultats par des échelles adaptées.

Mots clés:
qualité de vie / pathologies douloureuses chroniques / hypnose médicale


Diffusé par hypnose-ericksonienne.org

Prise en charge de l’anxiété et de la douleur pendant le travail et l’accouchement.

Hypnose Ericksonienne - samedi 2 février 2019 - 18:12
Pourquoi l’hypnose serait-elle un processus central dans les phénomènes de conditionnement et de désapprentissage de la douleur. Christine Morin 11ème Forum de la Confédération Francophone d'Hypnose et Thérapies Brèves à Montpellier. Organisatrice: Dr Isabelle Nickles Neurosciences - Recherche Objectifs:
Cette recherche menée au Laboratoire de Neuropsychologie de Paris 8 s’appuie sur la complémentarité et la dynamique maïeutique – psychologie.  Notre objectif est de poser les fondations de pratiques de prise en charge de la douleur de l'accouchement en articulant une variable physiologique de la femme enceinte et le potentiel de l'hypnose. Il s’agit de remettre les femmes enceintes au centre du processus de gestion de la douleur per-partum en s’appuyant sur leur capacité spécifique d’hypnotisabilité et valider l’hypnose comme processus central de déconditionnement de la douleur de l’accouchement.

Contenu:
La notion de contrôle est aujourd’hui omniprésente lors d’une maternité  pendant la grossesse avec hyper-médicalisation de l’accouchement et contrôle de la douleur par l’anesthésie péridurale. Pourtant plus l’environnement est sécure, moins l’accouchement est douloureux plus les femmes sont angoissées. La douleur de l’accouchement peut s’envisager comme une douleur programmée, entretenue et majorée par les phénomènes d’anxiété associés et source de stress. Ce dernier nuit au déroulement de l’accouchement augmentant  les interventions médicales qui à leur tour induisent certaines complications médicales ou psychologiques.

Hyper-médicaliser l’accouchement notamment la prise en charge de la douleur, c’est oublier que cette dernière n’est pas uniquement le fait de phénomènes neurophysiologiques. Aussi sa prise en charge ne peut pas se contenter d’utilisation de techniques analgésiques mais doit intégrer l’accompagnement psychologique de la femme tant pendant la grossesse que pendant l’accouchement. Accoucher c’est accepter de ne plus contrôler et vivre une expérience dissociative qui devrait se faire en toute sécurité psychologique en plus que médicale.


L’innovation de notre recherche repose sur une variable physiologique de la femme au troisième trimestre de la grossesse. Nous pensons que l’hypnotisabilité spécifique de la femme enceinte est la pierre angulaire sur laquelle  s’appuient les théories de conditionnement de la douleur. Si cette hypnotisabilité est une variable prédictive des comportements de transe à l’origine du conditionnement négatif concernant l’accouchement, elle peut être une variable prédictive d’adaptabilité de la femme pour préparer la naissance.

Le conditionnement effectué de manière répondante, pour l’intégration de la douleur et par voie de conséquence de la peur, a probablement été favorisé par l’hypnotisabilité de la femme enceinte. La solution doit reposer sur la même variable physiologique en s’appuyant sur un conditionnement opérant : les femmes s’engageraient dans une démarche intentionnelle de déconditionnement de la peur de la douleur de l’accouchement en utilisant la puissance de l’hypnose.

Mots clés:
grossesse, accouchement, préparation naissance, stress, anxiété, douleur, hypnose, anesthésie péridurale



Diffusé par hypnose-ericksonienne.org

L'alliance thérapeutique n'est pas celle que l'on croit ; d'une transe de guérison à l'hypnothérapie.

Hypnose Ericksonienne - samedi 2 février 2019 - 17:37
Dr Sylvie Le Pelletier-Beaufond 11ème Forum de la Confédération Francophone d'Hypnose et Thérapies Brèves à Montpellier. Organisatrice: Dr Isabelle Nickles Neurosciences - Recherche Objectifs:
 
-  Présenter succinctement les rituels de guérison évoqués.
-  Souligner ce qui nous paraît être, dans le champ de la thérapie, les conditions du changement pour les participants à ces rituels de guérison, en les rapprochant de la dynamique de l’hypnose ou de la transe.
-  Proposer certains parallèles avec le travail clinique en hypnose.
-  En retirer quelques hypothèses, notamment réinterroger la notion d' alliance thérapeutique .

Contenu:
Aux frontières d’une autre perception du monde, les transes de guérison sont le lieu et l’agent d’une transformation. Les gens de l’air (ahl-e hava), tels sont nommés dans les régions du golfe persique ceux et celles qui, par la participation renouvelée à des rituels de guérison, s’assurent d’une mise en relation avec des esprits supposés à l’origine de leurs symptômes ou maladies. Au cours de séances de transe portée par un maitre de cérémonie et une musique toute particulière, ces entités, des « vents » venus de contrées étrangères - proches des Zâr décrits par Michel Leiris - se font reconnaître.

Sujets et « vents »  entretiennent alors entre eux une forme de lien qui, s’il n’est porteur de guérison, engendre au moins une amélioration. Après une brève description de ces rituels, cette présentation propose de mettre en lumière quelques aspects des processus thérapeutiques mis en jeu ici et qui nous semblent déterminants. Il s’agit en effet de s’arrêter sur ce que l’on peut comprendre, dans ces rituels, de la dynamique de guérison au regard de celle reconnue en hypnose. Comment la transe de guérison évoquée peut-elle nous renseigner en retour sur les mécanismes qui sont à l’œuvre chez nos patients, lors de séances d’hypnothérapie ?

A partir de quelques parallèles ainsi établis entre ces abords thérapeutiques, la notion d’alliance en jeu en thérapie est, en particulier, revisitée.

Mots clés:
transe, guérison, hypnose, symptôme, alliance, corps, rituel, zâr, gens-de-l’air


Diffusé par hypnose-ericksonienne.org

Hypnose et illusion du membre factice

Hypnose Ericksonienne - vendredi 1 février 2019 - 23:13
Yannick Barde-Cabusson. 11ème Forum de la Confédération Francophone d'Hypnose et Thérapies Brèves à Montpellier. Organisatrice: Dr Isabelle Nickles Objectifs:
INTRODUCTION : « L’hypnose permet de se réinstaller dans son corps » (Roustang). Mais comment sais-je ce qui est mon corps et ce qui ne l’est pas ?  Si cette question semble absurde tant le ressenti que nous possédons de notre corps est naturel, il est faux de penser que la conscience de soi est un phénomène simple et surtout immuable. L’Illusion du Membre Factice (IMF) est un procédé simple permettant d’en étudier certaines composantes où il est possible d’intégrer rapidement une main factice à son schéma corporel. L’hypnose étant un processus pouvant impacter le schéma corporel, nous nous sommes demandés si l’IMF ne constituait pas un état de transe hypnotique.   

Contenu:
METHODE : Une revue de littérature narrative basée sur 4 critères (induction, dissociation,  suggestibilité et neuro-imagerie) ainsi qu’une étude de cas ont été réalisées. Pour cette dernière, les critères de mesures retenus étaient un questionnaire subjectif de l’intensité de l’illusion et une tâche de décalage proprioceptif ; une analyse qualitative de l’expérience venait compléter ces outils.

RESULTATS : Notre revue de littérature tend à confirmer notre hypothèse puisque 3 des 4 critères retenus sont remplis. Seul le critère de neuroimagerie n’est pas confirmé puisque nous n’avons pas retrouvé de travaux comparant directement l’état de transe hypnotique et celui d’IMF chez des mêmes sujets. En étudiant expérimentalement l’IMF chez un participant, nous avons mis en évidence que l’adjonction d’une commande verbale (suggestion hypnotique) pouvait amplifier l’illusion du membre factice tant subjectivement (questionnaire) qu’objectivement (tâche de décalage proprioceptif). Chez ce sujet, le score de l’intensité de l’illusion passait de 20% à 60% en ajoutant à une condition d’IMF par brossage asynchrone (produisant habituellement peu ou pas d’illusion) une suggestion hypnotique alors que le décalage proprioceptif passait dans le même temps de 3mm à 9mm.

CONCLUSION : Notre travail est, à notre connaissance, le premier à rapprocher l’IMF d’un état de transe hypnotique. Notre revue de littérature tout comme notre report de cas semblent soutenir cette hypothèse. Bien que notre travail ne dispose que d’une faible qualité méthodologique, il peut constituer une première étape importante à la fois vers une meilleure compréhension de l’hypnose sur le corps et aussi sur les possibilités d’optimiser l’IMF. A termes, la littérature de l’IMF pourrait être extrapolée à l’hypnose qui laisse encore certains scientifiques sceptiques et fournir un moyen simple d’étudier des phénomènes de transe en laboratoire.

Mots clés:
Illusion, factice, hypnose, image, schéma corporel, neurosciences


Diffusé par hypnose-ericksonienne.org

Hypnoanesthesie et monitoring de la fonction cérébrale au cours de la ponction d’ovocyte

Hypnose Ericksonienne - vendredi 1 février 2019 - 20:08
Dr Don-Pierre Giudicelli, anesthesiste - Ecully (France). 11ème Forum de la Confédération Francophone d'Hypnose et Thérapies Brèves à Montpellier Organisatrice: Dr Isabelle Nickles Neurosciences - Recherche Objectifs:
Introduction
L’hypnose est définie comme un état modifié de la conscience. Son utilisation est de plus en plus large au bloc opératoire, De multiples études ont montré que la transe hypnotique s’accompagnait de modifications du profil EEG.  En anesthésie il est possible d’utiliser un monitoring de la fonction cérébrale utilisant un algorithme permettant d’apprécier la profondeur de l’anesthésie. Le moniteur donne un index spectral de l’activité EEG du patient reflétant le rapport ondes lentes vs rapides (PSI).
Le but de cette étude était de déterminer l’effet de la transe hypnotique sur les paramètres EEG du PSI au cours des ponctions d’ovocytes sous hypnosédation dans notre structure.
 

Contenu:
Patients et méthodes
Après accord du comité local d’éthique, les patientes volontaires pour une Hypnoanesthesie pendant le prélèvement d’ovocytes sont soumises à une technique hypnotique avec mesure simultanée de l’index PSI (PSI, Moniteur SendlineXP). Les valeurs sont enregistrées toutes les minutes avant l’induction, pendant l’acte et jusqu’au réveil complet. Le sujet de la transe hypnotique est laissé à l’appréciation de l’IADE réalisant cette induction en accord avec la patiente.
Le protocole anesthésique est identique pour toutes les patientes avec titration à la demande de propofol et alfentanil selon leurs réactions.
Nous comparerons les données du PSI avant induction, pendant la transe (valeur minimale obtenue) et après réveil complet du sujet. Les comparaisons se faisaient par tests non paramétriques de Wilcoxon, les résultats étaient exprimés en médiane [extrêmes].
 
Biblio
Effet de l'induction hypnotique sur l'évolution de l'index Bispectral chez l'adulte
H Delivet, M Bellon, S Dahmani - Anesthésie & Réanimation, 2015 - Elsevier
Discussion Les résultats de cette étude, sous réserve d'une confirmation par un échantillon 
plus large, sont en faveur d'un effet de la transe hypnotique sur l'indice bispectral. La facilité 
d'utilisation de ce moniteur pourrait en faire un outil simple pouvant juger de la réalité de la 
transe hypnotique et tout particulièrement pendant le période précédant l'induction d'une 
anesthésie.
J Clin Monit Comput. 2005 Dec;19(6):391-3. Epub 2006 Jan 25.
BIS monitor findings during self-hypnosis.
Burkle CM1, Jankowski CJ, Torsher LC, Rho EH, Degnim AC.
Author information
Abstract

OBJECTIVE:
We describe BIS values for a patient undergoing breast surgery under self-hypnosis in order to access the value of global surface EEG measures occurring during this process.
METHODS:
Following verbal consent, a BIS(TM) monitor (Aspect Medical, Newton MA) was placed and values measured while the patient performed self-hypnosis for a simple mastectomy and sentinel node biopsy.
RESULTS:
Thirty-nine minutes after incision the BIS value decreased transiently to 72 followed by several other transient decreases, the lowest of which was 59. Values remained at approximately 90 throughout most of the operative period. The BIS value returned to baseline after completion of the operation.
CONCLUSIONS:
Our findings support the hypothesis that hypnosis is a dynamic cerebral process incorporating many changes within brain activation centers and one distinct from dissociative patterns seen under anesthesia. Current algorithms employed by the BIS(TM) monitor add little to the management of patients utilizing hypnosis for analgesia.
 
Monitorage de la profondeur de l'anesthésie D. Longrois Pôle d'anesthésie-réanimation, CHU de Nancy, hôpital Brabois-Adulte, 4, rue du Morvan, 54500 Vandœuvre-lès-Nancy, France e-mail : d.longrois@chu-nancy.fr POI

Mots clés:
hypnoanesthesie, monitoring cerebral, EEG quantitatif, profondeur transe



Diffusé par hypnose-ericksonienne.org

Le conte en pédiatrie: la métaphore du chirurgien ORL

Formation Hypnose Medicale - vendredi 4 janvier 2019 - 18:41
Dr Fabienne RAUX-RAKOTOMALALA, Exerce en chirurgie ORL et cervico-faciale au CHG de Pau. Membre de l’Association française d’ORL pédiatrique. Formée à l’hypnose en douleur aiguë et chronique. Revue Hypnose & Thérapies brèves n°51 Quand mes mains de chirurgien ORL ont compris qu’elles pouvaient saisir le courant hypnotique du bloc opératoire, elles ont osé utiliser de nouveaux outils pour les emporter au-delà de la salle d’opération ou du réveil et permettre de soulager et d’accompagner mes patients jusqu’aux portes de leur convalescence et au terme de leur cicatrisation.

Mon d’activité d’ORL pédiatrique me confronte tous les jours aussi à la douleur postopératoire de l’enfant sous les yeux anxieux de ses parents. Convaincue que je pouvais apporter plus dans ma pratique de chirurgien, je me suis hâtée lentement dans la voie de l’hypnose thérapeutique ericksonienne avec mes quelques bagages de jeune diplômée d’Emergences et encore peu d’expérience. Je venais tout juste de com- prendre la puissance des métaphores que mes « mots » de gorge ont donné naissance à un conte thérapeutique métaphorique destiné aux maux de gorge postopératoires de mes plus jeunes petits patients. J’ai alors décidé d’en étudier ses effets potentiels dans l’accompagnement postopératoire de la chirurgie des amygdales et des végétations. Une intervention si courante qui a laissé des traces indélébiles pour des générations entières lorsqu’elle était pratiquée presque sans anesthésie.

Aujourd’hui, en dépit des progrès techniques et des antalgiques restreints mis à disposition pour l’enfant, cette chirurgie demeure toujours douloureuse et anxiogène. Après deux années d’investissement dans ce projet d’étude sur l’apport de ce conte métaphorique, je vous fais part de mon retour d’expérience.
Aujourd’hui la prise en charge de mes patients pédiatriques s’inscrit dans un réel parcours de soins où l’hypnose est devenue le nouveau fil conducteur de mes liens de confiance avec l’enfant et ses parents pour une douce alliance thérapeutique.
LA MÉTAPHORE Le conte use et abuse de la métaphore qui vient du grec métaphorà et signifie transport. C’est une figure de style fondée sur l’analogie. Le propre de la métaphore est de recréer la situation à laquelle est confrontée l’enfant, mais dans un autre monde, un autre contexte. La métaphore répond à des questions d’ordre émotionnel et comme le disait Milton Erickson, « la métaphore est un moyen d’apporter de nouvelles significations à la conscience ». Elle est largement utilisée pendant la transe hypnotique conversationnelle ou formelle. Elle sert à éclaircir un propos se servant du connu pour éclairer l’inconnu.

Cependant, il n’existe que très peu d’études sur l’utilisation des contes métaphoriques en chirurgie. L’une d’entre elles fait référence à l’utilisation de contes sous forme d’une audio-analgésie en chirurgie dentaire pédiatrique au Japon pendant les séances de soins données aux enfants avec des effets bénéfiques sur leurs réactions moins anxiogènes au fil des séances.

L’IMAGINAIRE A l’âge de la chirurgie des amygdales et végétations, entre 3 et 7 ans, l’enfant est dans sa période de l’imaginaire où la pensée magique constitue une des premières représentations du monde. L’insolite et l’in- connu provoquent chez l’enfant de l’in- quiétude, de l’angoisse, elles-mêmes entretenues et projetées par le parent, fragilisé par ses propres émotions. Il est effrayé par ce qu’il ne peut pas expliquer. C’est alors que l’imaginaire devient ainsi une source de réconfort dans la mesure où il permet d’inventer des solutions propres et puiser au cœur de ses ressources. L’imaginaire réorganise donc le réel. L’imagination est indispensable à l’intelligence (J. Piaget), puisqu’elle permet de se représenter l’ensemble des possibles. Elle favorise la capacité à se représenter une situation qui n’existe pas encore mais qui pourrait bien survenir. Le conte métaphorique semble donc être le meilleur outil indiqué permettant à l’enfant de surmonter ses propres difficultés.

- Commander le numéro 51 en version papier

- S'abonner à la Revue Hypnose & Thérapies Brèves

Metz: Journée Francophone de l'Hypnose Février 2019

Hypnose Ericksonienne - vendredi 21 décembre 2018 - 01:50
L’HYPNOSE INTEGRATIVE : NEUROPHYSIOLOGIE, CLINIQUE ET THERAPIES COMPLEMENTAIRES Cette journée s’adresse à tous les professionnels de santé concernés par l’hypnose thérapeutique dans leur champ de compétence...

Conseil scientifique

- Dr Nazmine GULER, Présidente du conseil scientifique, Metz-Thionville
- Dr Jean-Pierre ALIBEU, Grenoble
- Mme Christine BERLEMONT, Paris
- Pr Bruno BONAZ, Grenoble
- Dr Chantal WOOD, Limoges

Lieu et accès
METZ congrès Robert Schuman
Place de l’amphithéâtre
100 rue aux Arênes - 57000 METZ


Dr Nazmine GULER, CHR Metz-Thionville
Dr Jean-Pierre ALIBEU, CHU Grenoble-Alpes
Dr Chantal WOOD, CHU Limoges
Pr Bruno BONAZ, CHU Grenoble-Alpes
Dr Coraline HINGRAY, CHRU de Nancy
Dr Laurent VERCUEIL, CHU de Grenoble-Alpes
Dr Catherine DEVOLDERE, CHU d’Amiens
Dr Perrine MAREC–BERARD, CHU de Lyon
M. Raphaël DISTANTE, Infirmier, SAMU, CHU de Lyon
Mme Christine BERLEMONT, Infirmière ressource douleur, Paris
Dr Philippe AIM, Président de l’institut uthyl, Nancy et Responsable pédagogique au CHTIP
Dr Isabelle BOUILLEVAUX, URASSM (Unité régionale d’accueil pour les sourds et malentendants), CHRU Nancy. Assure des formations à Paris au CHTIP et à Marseille chez Hypnotim
Mme Anne-Sophie BOUNIE, Infirmière, Institut Curie, Paris
Mr Théo CHAUMEIL, kinésithérapeute, Paris, Formateur en Hypnose médicale au CHTIP et à Hypnotim Marseille
Dr Pascale REYNETTE, Nancy
Dr Stéphanie GUILLEMARD, St-Julien Les Metz
Dr Marco KLOP, Président de l’institut Milton Erickson, Hôpitaux Robert Schuman, Luxembourg
Mme Hélène BITARD, Infirmière anesthésiste, Hôpital Robert Schuman, site Belle Isle, Metz
Dr Sandrine DEITSCH, Metz
Mme Isabelle GUEUGNIAUD, Infirmière libérale, Lyon
Mr Philippe PENIGAULT, Orthophoniste, Paris
Dr Jean-Pierre ALIBEU, CHU Grenoble-Alpes
Mme Maud GUERIAUX, Hypnothérapeute , Voiron
Mme Laurence ADJADJ, Présidente de l’institut Hypnotim et psychologue, Marseille
Dr Eric BOURBONNAIS, Président,
Dr Eric TOMASSINI, Réanimateur,
Mme Christelle TOMASSINI, Infirmière, Institut Lorrain de Médecine Chinoise Traditionnelle
Dr Henri VANOLI, Médecin généraliste ostéopathe, Metz
Dr Patrick BELLET
Programme... Cliquez ici
Diffusé par hypnose-ericksonienne.org

Metz: Journée Francophone de l'Hypnose Février 2019

Hypnose Ericksonienne - vendredi 21 décembre 2018 - 01:50
L’HYPNOSE INTEGRATIVE : NEUROPHYSIOLOGIE, CLINIQUE ET THERAPIES COMPLEMENTAIRES Cette journée s’adresse à tous les professionnels de santé concernés par l’hypnose thérapeutique dans leur champ de compétence...

Conseil scientifique

- Dr Nazmine GULER, Présidente du conseil scientifique, Metz-Thionville
- Dr Jean-Pierre ALIBEU, Grenoble
- Mme Christine BERLEMONT, Paris
- Pr Bruno BONAZ, Grenoble
- Dr Chantal WOOD, Limoges

Lieu et accès
METZ congrès Robert Schuman
Place de l’amphithéâtre
100 rue aux Arênes - 57000 METZ


Dr Nazmine GULER, CHR Metz-Thionville
Dr Jean-Pierre ALIBEU, CHU Grenoble-Alpes
Dr Chantal WOOD, CHU Limoges
Pr Bruno BONAZ, CHU Grenoble-Alpes
Dr Coraline HINGRAY, CHRU de Nancy
Dr Laurent VERCUEIL, CHU de Grenoble-Alpes
Dr Catherine DEVOLDERE, CHU d’Amiens
Dr Perrine MAREC–BERARD, CHU de Lyon
M. Raphaël DISTANTE, Infirmier, SAMU, CHU de Lyon
Mme Christine BERLEMONT, Infirmière ressource douleur, Paris
Dr Philippe AIM, Président de l’institut uthyl, Nancy et Responsable pédagogique au CHTIP
Dr Isabelle BOUILLEVAUX, URASSM (Unité régionale d’accueil pour les sourds et malentendants), CHRU Nancy. Assure des formations à Paris au CHTIP et à Marseille chez Hypnotim
Mme Anne-Sophie BOUNIE, Infirmière, Institut Curie, Paris
Mr Théo CHAUMEIL, kinésithérapeute, Paris, Formateur en Hypnose médicale au CHTIP et à Hypnotim Marseille
Dr Pascale REYNETTE, Nancy
Dr Stéphanie GUILLEMARD, St-Julien Les Metz
Dr Marco KLOP, Président de l’institut Milton Erickson, Hôpitaux Robert Schuman, Luxembourg
Mme Hélène BITARD, Infirmière anesthésiste, Hôpital Robert Schuman, site Belle Isle, Metz
Dr Sandrine DEITSCH, Metz
Mme Isabelle GUEUGNIAUD, Infirmière libérale, Lyon
Mr Philippe PENIGAULT, Orthophoniste, Paris
Dr Jean-Pierre ALIBEU, CHU Grenoble-Alpes
Mme Maud GUERIAUX, Hypnothérapeute , Voiron
Mme Laurence ADJADJ, Présidente de l’institut Hypnotim et psychologue, Marseille
Dr Eric BOURBONNAIS, Président,
Dr Eric TOMASSINI, Réanimateur,
Mme Christelle TOMASSINI, Infirmière, Institut Lorrain de Médecine Chinoise Traditionnelle
Dr Henri VANOLI, Médecin généraliste ostéopathe, Metz
Dr Patrick BELLET
Programme... Cliquez ici
Diffusé par hypnose-ericksonienne.org
Syndiquer le contenu