Hypnose Ericksonienne Thérapie Brève

Hypnose pour le pédiatre: c'est si facile en amusant !

Hypnose Ericksonienne - samedi 9 juin 2018 - 00:13
Danièle Lonchamp, consultant en pédiatrie et médecine pour adolescent. Nouvelle-Zelande. 7ème Congrès International Hypnose et Douleur. Formation Continue en Hypnose Ericksonienne, Hypnose Médicale. SAMEDI 16 JUIN de 11 h 00 à 13 h 00 Atelier Pratique : Autre Niveau : Intermédiaire, Expert Cet atelier illustrera, à travers la présentation de cas cliniques, comment utiliser l’hypnose pour la douleur aiguë et chronique chez les enfants/adolescents, selon les principes de Milton Erickson.

Que ce soit en services hospitaliers ou cabinet de consultation, le pédiatre peut facilement et rapidement intégrer certaines techniques hypnotiques dans ses soins et obtenir des résultats très surprenants.
En choisissant des mots judicieux, le praticien encourage l’enfant à entrer dans son monde imaginaire et trouver rapidement une solution durable pour sa douleur.
Ces vignettes cliniques vous montreront que l’Hypnose n’est pas nécessairement compliquée, et la durée de la visite n’a pas besoin d’être prolongée. L’intervention peut être rapide et très efficace, présentant des bénéfices à long terme.
Pour bonus, le clinicien y trouve aussi de la joie et un divertissement dans ses longues heures de travail.

Dans cet atelier, seront présentés des vignettes de jeunes vus en consultation et services hospitaliers.
• Douleurs aiguës (soins d’urgence)
• Douleurs chroniques (abdominales, céphalées, fibromyalgies)
• Autres problèmes identifiés pendant visites médicales
Les participants seront invités à discuter, présenter des solutions hypnotiques brèves, rapides et efficaces.



Exercices pratiques
Exercices basés sur des présentations de vignettes cliniques (en fonction de la durée de l’atelier) :
• Définir l’hypnose
• Proposer une approche hypnotique pour douleur abdominale chronique, et céphalées

Objectifs
• Décrire l’Induction Conversationnelle (la comparer avec l‘Induction Formelle)
• reconnaître et utiliser la manière la transe spontanée en consultation
• Donner 3 raisons d’aider les jeunes à identifier leurs propres ressources

Liste des Mots-clés :
Approche de traitement alternatif/complémentaire, Pédiatrie, Hypnose conversationnelle, Imagination, Auto-hypnose, thérapie brève

Diffusé par hypnose-ericksonienne.org

Stress et Burn-Out: l'hypnose une solution ?

Hypnose Ericksonienne - jeudi 7 juin 2018 - 00:23
Dr Catherine Leroy, médecin vasculaire 7ème Congrès International Hypnose et Douleur. Formation Continue en Hypnose Ericksonienne, Hypnose Médicale. SAMEDI 16 JUIN de 15 h 00 à 15 h 30 Conférence : Autre Niveau : Débutant, Intermédiaire Nous pouvons mourir du stress chronique et lorsque le burn-out est installé, c’est pour au minimum 18 mois et 50 % des professionnels changent de métier. Le stress est une fonction physiologique qui fait partie de l’être humain.
« Les seuls humains qui ne sont pas stressés sont dans les cimetières » (Selye H.).

Il faut définir les différents stress : le stress aigu, le stress chronique.
Le stress aigu nous permet de réagir et de nous adapter aux situations tandis que le stress chronique peut aboutir, dans le travail des soignants, au burn-out.

Stress aigu ou chronique, la répercussion sur l’organisme est la même.
Lorsque le stress est chronique, cela peut entraîner un épuisement psychologique et un épuisement physiologique. L’épuisement de nos surrénales par les effets de ce stress chronique peut aboutir, à l’extrême, au « karoshi » (décès d’individus par aplasie des surrénales). Alors, essayons de sauver nos surrénales !

Comment faire ?
Il faut reconnaître les symptômes avant le burn-out, ne pas se voiler la face (nous ne sommes pas égaux devant le stress), connaître les effets du stress sur chacun de nous selon notre personnalité et savoir à quel niveau nous pouvons nous situer.
Échelle de Maslach, personnalités type A, type B sont des outils d’aide à la détection du burn-out.
La prévention primaire est reconnue par les études : organisation du cabinet, facteurs organisationnels de vie.

Et l’hypnose, une solution ?
Retrouver une nouvelle position avec une nouvelle perception spatiale, émotionnelle, relationnelle et corporelle. Laisser le corps retrouver la bonne position pour que le problème soit résolu. Quitter sa position de contrôle et se défaire de nos modes habituels de pensée, aboutissant à une ouverture vers le monde des possibles. Et prendre une distance avec la plainte.

Pratiquer l’auto-hypnose. C’est peut-être simplement sentir et ressentir la vie. Alors ayez l’audace de l’imaginer afin de pouvoir être des soignants heureux.



Objectifs
• Reconnaître les effets psychologiques et physiologiques du burn-out.
• Utiliser les méthodes et les outils de détection du stress et du burn-out.
• Savoir utiliser l’hypnose en prévention.

Liste des Mots-clés :
Auto-hypnose, Burn-out, Changement, Chaos, Créativité, Anxiété

Diffusé par hypnose-ericksonienne.org

Quelle est la place de l'hypnose en réanimation ?

Hypnose Ericksonienne - mercredi 6 juin 2018 - 23:45
Dr Montaine Lefèvre - Dr Anne Renault, médecins anesthésistes 7ème Congrès International Hypnose et Douleur. Formation Continue en Hypnose Ericksonienne, Hypnose Médicale. VENDREDI 15 JUIN de 17 h 00 à 17 h 30 Conférence : Autre Niveau : Débutant, Intermédiaire Très répandue au bloc opératoire, l’hypnose reste encore assez peu pratiquée et peu étudiée en réanimation. Paradoxalement, les sources d’inconfort y sont très nombreuses et bien explorées : angoisse, douleur, détresse respiratoire, troubles de l’humeur. Ces inconforts, difficiles à traiter, sont autant d’indications possibles de l’hypnose.

Pendant une année (juin 2016 à mai 2017), nous avons pratiqué des séances d’hypnose dans nos deux services de réanimation
: réanimation polyvalente de 10 lits en CHG et réanimation médicale de 20 lits en CHU. Pour chaque séance, nous avons recueilli l’indication, la technique utilisée, le recours éventuel à une sédation ou analgésie pharmacologiques, les difficultés et le bénéfice éventuels observés par le thérapeute, puis après 24 heures de délai l’impression du patient.

Une des indications est spécifique à la réanimation : le sevrage ventilatoire. Il comprend des phases de changement de mode ventilatoire puis de débranchement de la sonde d’intubation s’accompagnant d’une augmentation du travail respiratoire. Ces étapes du sevrage entraînent souvent une polypnée multifactorielle : accroissement des besoins en oxygène, mais aussi stress lié à la perte du support mécanique. Au-delà d’une certaine fréquence respiratoire le patient doit être rebranché ou revenir au mode respiratoire initial.

Nous avons observé un bénéfice de l’hypnose sur la stabilité ou la diminution de la fréquence respiratoire. Le pacing permet au patient d’améliorer sa cinétique ventilatoire. Le principal obstacle en hypnose formelle chez le patient intubé réside dans l’impossibilité de converser, et donc de recueillir un thème. Des techniques alternatives ont donc été utilisées.

Cette étude n’apporte pas la preuve statistiquement significative d’un bénéfice de l’hypnose sur le succès du sevrage ventilatoire, mais le contrôle de la fréquence ventilatoire et la sécurité ressentis par les patients nous encouragent à poursuivre cette pratique sur des effectifs plus larges.



Objectifs
• Prévenir et traiter les inconforts en réanimation par l’hypnose
• Évaluer l’effet de l’hypnose sur la polypnée au cours du sevrage ventilatoire
• Proposer des techniques d’hypnose adaptées au patient intubé

Liste des Mots-clés :
Alliance thérapeutique, Confort, Respiration, Sécurité, Autonomie

Diffusé par hypnose-ericksonienne.org

Sixième sens et douleur

Hypnose Ericksonienne - mercredi 6 juin 2018 - 23:37
Hugues Lecoursonnois, chirurgien-dentiste 7ème Congrès International Hypnose et Douleur. Formation Continue en Hypnose Ericksonienne, Hypnose Médicale. VENDREDI 15 JUIN de 12 h 00 à 12 h 30 Conférence : Autre Niveau : Intermédiaire Le Magnétisme Animal découvert par F.A. MESMER circule dans le réseau nerveux. Il suffit de raviver ses sens comme on ravive un aimant rouillé pour ressentir les effets du courant magnétique comme on peut ressentir les effets d’un sixième sens.

Après quelques années de recherches, F.A.MESMER s’immerge fiévreusement dans la Nature pour aiguiser ses sens. Il veut expérimenter ce sixième sens. Au sortir de ces promenades extatiques, la vérité lui est révélée :
« La vérité, que j’avais poursuivie si ardemment, ne me laissa plus de doutes sur son existence. Elle se tenait dans le lointain, elle était encore obscurcie de quelques légers brouillards ; mais je voyais distinctement la trace qui menait à elle et je ne m’en écartai plus… Le magnétisme animal doit être considéré dans mes mains comme un sixième sens artificiel. »

Dès 1773, il convoque physiciens et médecin pour leur montrer qu’il n’a plus besoin d’aimants pour magnétiser. Il magnétise à distance ! Malgré ses efforts, sa découverte « magique » n’est pas reconnue par le corps des savants. Le Magnétisme Animal ne peut pas s’expliquer rationnellement ; il ne s’adresse pas aux sens externes mais à un « sens intérieur » gouverné par l’imagination et l’imitation. Pour répondre à cette condamnation Mesmer tente d’en donner une description médicale dans son Mémoire de 1799 en pointant du doigt la fibre musculaire :
« L’action la plus immédiate du magnétisme ou de l’influence de ce fluide, est de ranimer et de renforcer l’action de la fibre musculaire par un mouvement accéléré, tonique et analogue à la partie organique à laquelle elle appartient. »

En ce début de XXIe siècle, les neurosciences décrivent le système proprioceptif comme un sixième sens, « sens interne ». Selon J.P.ROLL, ce sens musculaire participe en silence à l’édification de la conscience de soi : « Plus qu’un « sixième sens », la sensibilité proprioceptive pourrait être un sens premier indispensable à l’émergence de la conscience de soi en tant qu’être capable d’action. »

Ce « sens interne » peut-il influencer la douleur en douceur ?
La simulation proprioceptive interfère-t-elle avec le système nociceptif ?
Ne pourrions-nous envisager un soulagement de la douleur par l’illusion hypnotique du corps en mouvement?



Objectifs
• Corrélation entre magnétisme animal et proprioception
• Liens neurophysiologiques entre proprioception et nociception
• Soulagement en douceur de la douleur par illusion hypnotique du mouvement

Liste des Mots-clés :
Mouvement, Neurologie, Neurosciences, Perception, Psychologie, Sensorialité

Diffusé par hypnose-ericksonienne.org

Hypnose et handicap: du trauma à la créativité

Hypnose Ericksonienne - mercredi 6 juin 2018 - 23:29
Christelle Lecellier, psychologue 7ème Congrès International Hypnose et Douleur. Formation Continue en Hypnose Ericksonienne, Hypnose Médicale. VENDREDI 15 JUIN de 17 h 00 à 17 h 30 Conférence : Communication thérapeutique Niveau : Débutant, Intermédiaire, Expert Cette conférence est une invitation à découvrir le chemin effectué par les enfants, les adolescents et leurs parents dans la réalité du handicap.

Le handicap est d’abord un choc. Ce trauma du handicap, c’est le fracas d’une annonce : une image, des sons, un mot, une odeur, une sensation imprégnée, collée, enkystée au plus profond. L’annonce est implacable : votre enfant est handicapé… Un voile noir s’abat sur les parents, l’enfant, la famille… Ce voile va s’abattre à chaque fois que les yeux reverront le chemin vers l’hôpital, à chaque fois que les oreilles entendront avenir, à chaque fois que le corps sentira la peur… Le travail à mener auprès des parents, des familles, c’est de les accompagner à sortir du chaos et laisser s’éloigner cette image douloureuse de l’annonce.

Le handicap amène par ailleurs l’enfant et sa famille à vivre des réalités complexes : douleurs chroniques, dissociation, arrêt de la temporalité, angoisse de mort…
Accompagner l’enfant et sa famille pour leur permettre de laisser partir l’image, d’activer leurs ressources, de retrouver l’énergie, la vie !

C’est cette expérience de psychologue formée en hypnose et thérapeute familiale que je souhaite partager. Comment l’hypnose permet-elle de réactiver les ressources, de remettre la personne en mouvement, de laisser venir la douceur ? Quelles richesses offrent des outils comme les mains de Rossi, la mentalisation du mouvement, les groupes détente et les chaussettes magiques?



Objectifs
• Accompagnement du trauma avec l’hypnose
• Montrer l’intérêt de l’hypnose dans l’accompagnement du vécu douloureux du handicap
• Partager des outils hypnotiques comme les groupes détente, les chaussettes magiques ou la mentalisation du mouvement…

Liste des Mots-clés :
Thérapie familiale, Ressources, Psychologie, Émotions, Créativité, Douleur chronique

Diffusé par hypnose-ericksonienne.org

Le corps est une éponge

Hypnose Ericksonienne - mercredi 6 juin 2018 - 01:02
Yves Le Martelot, ostéopathe 7ème Congrès International Hypnose et Douleur. Formation Continue en Hypnose Ericksonienne, Hypnose Médicale. SAMEDI 16 JUIN de 11 h 00 à 13 h 00 Atelier Pratique : Techniques physiques Niveau : Débutant, Intermédiaire, Expert Le corps est une éponge. Une éponge qui absorbe, aspire, filtre, nettoie.
Le corps est une éponge, ou plutôt DES éponges avec leurs spécificités, programmées pour filtrer ou excréter du sang, de la lymphe, de la bile, de l’urine, du mucus, du liquide céphalo-rachidien…

Toutes ces éponges empilées doivent trouver leur juste place dans le corps par rapport aux autres éponges pour pouvoir absorber, aspirer, filtrer, nettoyer dans les meilleures conditions.
Mais au cours de la vie, nombreux sont les évènements qui viennent perturber le bon fonctionnement des éponges : infections, interventions chirurgicales, traumatismes, excès en tous genres, chocs émotionnels…
Quels sont les différents types d’éponges ?
Que se passe-t-il si l’une de ces éponges ne peut plus remplir correctement sa fonction ?
Quand une éponge s‘encrasse, comment la laver, la rincer, pour qu’elle puisse à nouveau filtrer et nettoyer efficacement? À quoi nous renvoie cette saleté qui sort de nos éponges ?
Nos éponges, contrairement à l’éponge présente dans notre cuisine, ne sont que rarement remplaçables. Comment en prendre soin ?

Cette métaphore des éponges est née au détour de soins au Centre Hospitalier de Guingamp. Elle s’est ensuite enrichie progressivement pour être adaptée ou transposée à de multiples situations.

Au cours de l’atelier, nous alternerons descriptions, exercices et vidéos réalisées dans un service de soins continus et au cabinet.



Exercices pratiques
• Repérer les différentes éponges
• Nettoyer les éponges
• Rendre sa place à chaque éponge

Objectifs
• Aider le patient à gérer la douleur
• Placer le patient dans un processus de cicatrisation
• Apprendre au patient à prendre soin de lui

Liste des Mots-clés :
Approche de traitement alternatif/complémentaire, Cicatrisation, Action neurovégétative, Douleur aiguë, Douleur chronique, Mouvement

Diffusé par hypnose-ericksonienne.org

Bases de l'hypnose en médecine générale

Hypnose Ericksonienne - mercredi 6 juin 2018 - 00:54
Pierre Le Grand - Gaëlle Paumelle, médecins 7ème Congrès International Hypnose et Douleur. Formation Continue en Hypnose Ericksonienne, Hypnose Médicale. SAMEDI 16 JUIN de 9 h 00 à 10 h 30 Atelier : Initiation Niveau : Débutant « Docteur, j’ai comme… une barre dans le bas du dos, un étau qui me serre la tête, une boule dans la gorge, un nœud au ventre, etc. »

Ces situations fréquentes en médecine générale où le patient décrit son symptôme sous forme métaphorique sont une invitation à utiliser une technique hypnotique appelée « réification ».

Cet atelier d’initiation propose de découvrir comment on accompagne le patient dans la description de ses sensations afin d’obtenir un objet. Puis comment, une fois l’objet obtenu, le patient va pouvoir amorcer un changement, une transformation en activant ses propres ressources.

Ainsi après quelques minutes, le patient va pouvoir ressentir une amélioration des symptômes liés à un lumbago, une migraine, une angoisse ou autre. Ce soulagement va pouvoir amorcer une projection vers une évolution positive. De plus, grâce à cette approche, le patient a un rôle actif dans sa guérison. La souffrance initiale devient alors l’occasion d’un processus d’apprentissage qui renforce ses compétences.

La découverte de la réification sera l’occasion d’illustrer différents concepts et outils de la thérapie par hypnose : état de transe, consciences critique et virtuelle, focalisation, dissociation, métaphore, suggestions, etc.

Cet atelier se déroulera sous forme de présentation théorique associée à des démonstrations et des exercices pour découvrir progressivement la réification.



Exercices pratiques
• Faire décrire une sensation comme si c’était un objet
• Réifier en conscience hypnotique
• Accompagner le processus de transformation de l’objet

Objectifs
• Découvrir les concepts de base de l’hypnose thérapeutique
• Découvrir la technique de réification
• Accompagner le patient vers un rôle plus actif

Liste des Mots-clés :
Changement, Imagination, Médecine générale, Ressources, Suggestion post-hypnotique

Diffusé par hypnose-ericksonienne.org

Mettez-vous d'accord !

Hypnose Ericksonienne - mercredi 6 juin 2018 - 00:28
Pierre Le Grand, médecin généraliste 7ème Congrès International Hypnose et Douleur. Formation Continue en Hypnose Ericksonienne, Hypnose Médicale. JEUDI 14 JUIN de 11 h 30 à 13 h 00 Atelier Démonstration Vidéo : Médecine générale Niveau : Débutant, Intermédiaire Le patient peut parfois être pris dans des paradoxes, des contradictions voire de véritables affrontements qui se jouent en lui- même. Je veux changer mais j’ai peur. Je veux maigrir mais je grignote. Je veux être détendu mais je ne me laisse pas 5 minutes de repos. Etc.

Ces situations épuisantes de dissociation ne peuvent conduire qu’à l’échec puisqu’il s’affronte lui-même. Une partie de lui résiste à l’autre et le score reste nul. Le thérapeute peut alors proposer au patient de sortir de ce jeu relationnel improductif.
Comment ? En invitant chacune des parties prenantes à la consultation ! Le patient va pouvoir ainsi échanger avec chacune de ses parties (installées dans la pièce) qui défendent une position importante pour lui. Ces différentes parties vont pouvoir également communiquer différemment entre elles (le patient jouant le rôle de chacune des parties tour à tour).
L’objectif du thérapeute va être alors d’accompagner (en hypnose conversationnelle + /- formelle) cet échange vers un processus de coopération afin que chaque partie en sorte gagnante. Réconcilier avec lui-même, le patient ré-associé bénéficiera de cette communication retrouvée !

Ce schéma visant à résoudre les conflits internes peut être utilisé dans diverses situations. Nous l’illustrerons dans une situation fréquente : l’arrêt du tabac. Je viens parce que je veux arrêter de fumer et pourtant je continue de fumer…
Après une présentation théorique de l’outil, une démonstration sous forme de vidéo illustrera sa mise en œuvre.



Exercice Démonstration
• Identifier les différentes parties qui s’affrontent dans un conflit interne
• Explorer les enjeux défendus par chacune des parties
• Accompagner l’ensemble des parties vers une solution « gagnant-gagnant »

Objectifs
• Acquérir un outil d’hypnose conversationnelle dans les situations de conflit interne
• Acquérir un outil pouvant être utilisé dans le cadre du sevrage tabagique
• Utiliser la dissociation du patient pour aller vers la ré-association

Liste des Mots-clés :
Dissociation, Hypnose conversationnelle, Médecine générale, thérapie brève, Vidéo, Addiction

Diffusé par hypnose-ericksonienne.org

Le garde barrière de l'intestin

Hypnose Ericksonienne - mercredi 6 juin 2018 - 00:21
Jean-Christophe Le Danvic, masseur-kinésithérapeute 7ème Congrès International Hypnose et Douleur. Formation Continue en Hypnose Ericksonienne, Hypnose Médicale. VENDREDI 15 JUIN de 11 h 30 à 13 h 00 Atelier Démonstration : Douleur chronique Niveau : Débutant, Intermédiaire, Expert Aujourd’hui les travaux de vulgarisation scientifique concernant le système nerveux entérique (le cerveau du bas) et le système nerveux central (le cerveau du haut), offrent une nouvelle approche des troubles liés au syndrome de l’intestin irritable. Ils permettent de visualiser la façon dont le ventre et le cerveau parlent entre eux, en utilisant le nerf vague et les mêmes neurotransmetteurs. Ils montrent comment il peut y avoir parfois une communication défaillante entre ces deux systèmes, un surplus d’informations transitant jusqu’au cerveau du haut alors qu’elles n’ont rien à y faire, créant alors des malentendus, aboutissant à des douleurs du ventre et affectant l’humeur. Ce surplus de stimuli est censé être traité en interne, par le cerveau de l’intestin et ses deux cents millions de neurones. Mais, parfois, le garde-barrière de l’intestin ne fait pas correctement son travail et laisse passer trop de signaux gênants (Enders, 2015).

En stimulant sa créativité en hypnose, le patient souffrant du syndrome de l’intestin irritable peut s’approprier ces nouvelles images du lien entre son ventre et son cerveau du haut, appréhender les éventuels dysfonctionnements de communication entre ces deux organes, et réapprendre au garde-barrière de son intestin à mieux filtrer certaines informations afin de « retrouver de la tranquillité dans le silence des organes » (Comte-Sponville).

En m’appuyant sur un montage vidéo, je présenterai la mise en place d’une séance d’hypnose reposant sur cette visualisation du lien ventre/cerveau, et sur la régulation de la communication entre ces organes, puis sur l’apprentissage de l’auto-hypnose, outil permettant au patient d’être le véritable acteur de son soin, de son bien-être.



Exercice Démonstration
• Stimuler l’imaginaire de son patient
• Rencontrer son garde barrière
• Pratiquer l’auto-hypnose

Objectifs
• Appréhender autrement le syndrome de l’intestin irritable
• Pratiquer une réification métaphorique
• Transmettre l’apprentissage de l’auto-hypnose

Liste des Mots-clés :
Auto-hypnose, Cerveau digestif, Créativité, Douleur chronique, Imagination, Ressources

Diffusé par hypnose-ericksonienne.org

Réification métaphorique

Hypnose Ericksonienne - mercredi 6 juin 2018 - 00:16
Jean-Christophe Le Danvic, masseur-kinésithérapeute 7ème Congrès International Hypnose et Douleur. Formation Continue en Hypnose Ericksonienne, Hypnose Médicale. JEUDI 14 JUIN de 11 h 30 à 13 h 00 Atelier Démonstration : Douleur chronique Niveau : Débutant, Intermédiaire, Expert La pratique de l’auto-hypnose est un outil indispensable pour les patients souffrant de douleurs chroniques.
Mes névralgies cervico-brachiales m’ont amené à pratiquer régulièrement des réifications en auto-hypnose. Les douleurs, alors, se stabilisaient. Progressivement, cependant, cette technique s’est avérée insuffisante ; j’avais besoin de quelque chose de plus efficace, qui aille plus loin ; comment faire ?
Peut-être me fallait-il une aide non pas extérieure mais intérieure ?

C’est ainsi, un soir où l’inconfort était plus important, qu’une joyeuse bande de lutins est apparue… Depuis, ils ont élu domicile dans mon corps. Ils répondent à mes appels et se chargent de la réification de la douleur en étant, grâce à leur nombre, d’une efficacité étonnante. Parfois, c’est le feu dans mon épaule qu’ils éteignent, ou cet étau autour de mes vertèbres cervicales qu’ils desserrent, ou encore cette protubérance qui appuie sur une racine nerveuse qu’ils rabotent.
J’ai alors voulu mettre à profit cette expérience auprès de mes patients, leur proposer d’accueillir, eux aussi, un groupe de lutins, d’elfes, ou de korrigans (n’oubliez pas, nous sommes en Bretagne, terre d’accueil par excellence pour ces petits personnages légendaires), et de leur offrir un abri en échange de quelques menus services.
Ainsi est née la réification métaphorique.

En m’appuyant sur une technique classique de l’auto-hypnose (telle qu’enseignée par Claude Virot), je propose d’en présenter une utilisation particulière élargie à l’accueil et l’utilisation de ces petits personnages réificateurs. Je m’appuierai également sur un montage vidéo pour vous présenter la mise en place d’une séance avec un patient.



Exercice Démonstration
• Mise en place de l’alliance avec les lutins, elfes,
• Pratiquer la réification métaphorique
• Pratiquer l’auto-hypnose

Objectifs
• Permettre à son patient d’être l’acteur de son mieux-être
• Développer les ressources et l’imagination de son patient
• Transmettre l’apprentissage de l’auto-hypnose

Liste des Mots-clés :
Auto-hypnose, Créativité, Douleur chronique, Gestion de la douleur, Imagination, Ressources

Diffusé par hypnose-ericksonienne.org

Atelier du rêve

Hypnose Ericksonienne - mercredi 6 juin 2018 - 00:08
Sophie Le Bourdiec, IADE 7ème Congrès International Hypnose et Douleur. Formation Continue en Hypnose Ericksonienne, Hypnose Médicale. VENDREDI 15 JUIN de 14 h 30 à 15 h 00 Conférence : Communication thérapeutique Niveau : Débutant Pour un enfant et ses parents, l’annonce d’une intervention chirurgicale, quelle que soit sa gravité, peut créer un véritable choc émotionnel. À cela, s’ajoute la peur de l’anesthésie, augmentant encore le climat de stress.

Après la formation à l’hypnose, l’idée m’est venue de « l’atelier du rêve ». L’enfant doit être l’acteur de ses soins. On utilise la suggestion positive, des « mots doux » comme le confort et le bien-être mais aussi, grâce à l’imaginaire de l’enfant, de recréer un univers de confiance plein de couleurs, de chansons, de parfums et de rêves.

Après la consultation avec le chirurgien pédiatre ou l’anesthésiste, les parents et l’enfant sont invités à rencontrer l’IADE, s’ils le désirent. On explique le parcourt de soins à l’aide de photographies numériques de l’hôpital et du bloc opératoire, permettant ainsi à l’enfant de s’habituer à un univers différent du sien dont le monde de l’anesthésie. Le vocabulaire utilisé est rassurant et positif. L’enfant sélectionne le doudou qu’il emportera. Il essaye « les gommettes », les « poissons », la « bague » et voit les ondulations sur un scope de transport. Il choisit un masque parfumé et le décore avec des gommettes de thèmes différents. Il fait son choix pour être endormi assis ou allongé. On lui propose une distraction et/ou un rêve pour s’endormir paisiblement. Un livret lui est donné pour qu’il note ce qu’il aime ainsi que le rêve choisi et détaillé, s’il le souhaite il peut dessiner son rêve à la maison. Ce livret servira de support au soignant qui le prendra en charge.

Enfin, on lui propose un jeu pour vérifier sa compréhension par le biais de photographies pour les plus grands ou par une maquette playmobile pour les plus petits représentants le bloc opératoire, une chambre d’hospitalisation et sa maison. L’enfant doit refaire tout le parcours de soins de sa maison jusqu’à son retour chez lui. Les enfants arrivent au bloc avec leur masque customisé et leur livret. Parfois ils attendent avec un peu de stress mais souvent avec de l’excitation qu’on les endorme pour devenir un superhéros, une princesse ou pour revivre un moment très agréable… Un climat de confiance est instauré.

Deux cents questionnaires de satisfactions ont été donnés aux parents et aux enfants, tous recommandent l’atelier du rêve. Aujourd’hui, une étude est en cours pour démontrer l’amélioration de la qualité de l’induction anesthésique en termes de confort et d’apaisement pour les enfants de 3 à 8 ans subissant une anesthésie générale après une préparation par « l’atelier du rêve ».



Objectifs
• Amélioration de la prise en charge de l’enfant au bloc opératoire
• L’enfant est acteur du soin
• Utiliser la communication thérapeutique pour un endormissement de qualité

Liste des Mots-clés :
Anxiété, Bloc chirurgical, Enfant, Créativité, Communication

Diffusé par hypnose-ericksonienne.org

La marche en rééducation

Hypnose Ericksonienne - lundi 4 juin 2018 - 18:36
Catherine LAUDIC, masseur-kinésithérapeute 7ème Congrès International Hypnose et Douleur. Formation Continue en Hypnose Ericksonienne, Hypnose Médicale. JEUDI 14 JUIN de 16 h 30 à 18 h 30 Atelier Pratique : Techniques physiques Niveau : Intermédiaire Depuis le jour de nos premiers pas, nous marchons sans y réfléchir n’y même y prêter attention. Toutefois en rééducation, les patients sont quelques fois amenés à stopper la marche le temps d’une immobilisation, d’un alitement.

Cela peut prendre du temps pour réapprendre à marcher. Nous verrons comment l’hypnose peut aider à entretenir une marche stoppée momentanément et comment elle peut favoriser la reprise de la marche.

Cet atelier se propose de présenter la marche, son application en transe et l’intérêt de cette technique en reprise de marche et même en dehors. Il sera enrichi de différents exemples rencontrés dans ma pratique (vidéo, recueils de patients).



Exercices pratiques
• Marchons
• Recueil des sensorialités à la marche ou comment utiliser l’hypnose conversationnelle
• En petit groupe, vous pratiquerez cette technique de marche en transe

Objectifs
• Décrire la mise en place pratique d’une technique d’hypnose
• Allier rééducation et hypnose
• Se réassocier dans la marche

Liste des Mots-clés :
Sensorialité, Rééducation, Mouvement, Kinésithérapie, Hypnose conversationnelle, Transes


Diffusé par hypnose-ericksonienne.org

Bases de l'hypnose en kinésithérapie

Hypnose Ericksonienne - vendredi 1 juin 2018 - 22:11
Catherine Laudic - Christine Vervaeke, masseurs-kinésithérapeutes 7ème Congrès International Hypnose et Douleur. Formation Continue en Hypnose Ericksonienne, Hypnose Médicale. JEUDI 14 JUIN de 11 h 30 à 13 h 00 Atelier : Initiation Niveau : Débutant L’utilisation de l’hypnose en kinésithérapie et médecine physique commence dès le premier entretien. Nous vous donnerons des éléments pour le réussir.
Comment utiliser les quatre modalités hypnotiques qui sont :
• La communication thérapeutique
• L’hypnose conversationnelle
• La transe formelle
• L’auto-hypnose lors des soins
Quels outils apporter au patient pour la gestion de sa rééducation ?

Nous vous proposerons, à l’aide de vidéos et d’exercices, de vous faire découvrir puis d’échanger sur l’intérêt de ces pratiques.



Exercices
• Respiration colorée
• Trouver et utiliser son lieu sûr protecteur

Objectifs
• Savoir intégrer les quatre modalités hypnotiques en médecine physique
• Apprendre à choisir la technique la plus adaptée aux besoins du patient

Liste des mots – clés
Communication thérapeutique, Hypnose conversationnelle, Transe formelle, Auto-hypnose, Alliance thérapeutique, Outil non médicamenteux

Diffusé par hypnose-ericksonienne.org

Un formé informé. La communication, un parcours thérapeutique pour tous.

Hypnose Ericksonienne - vendredi 1 juin 2018 - 22:03
Dr Laurent Lamonerie, médecin anesthésiste - Isabelle Bardet, IADE 7ème Congrès International Hypnose et Douleur. Formation Continue en Hypnose Ericksonienne, Hypnose Médicale. SAMEDI 16 JUIN de 11 h 00 à 11 h 30 Conférence : Communication thérapeutique Niveau : Débutant Comment faire, de formations personnelles en hypnose, un atout majeur de communication thérapeutique au sein de son établissement ?

Le développement de la communication dans un projet d’établissement reste parfois un souhait malgré des praticiens formés à l’hypnose. La présentation de deux expériences, l’un en secteur public et l’autre en privé, démontre que tous les personnels peuvent être sensibilisés pour organiser ensemble des relations enrichies d’une écoute dans les équipes, pour l’accueil ou les soins des patients.

Cette formation de transversalité proposée à l’ensemble des acteurs d’établissement de soins, allant du premier contact jusqu’aux médecins, reçoit un accueil dépassant les attentes bien souvent par le seul besoin de départ que représente l’amélioration du confort d’exercice au quotidien ressenti par les membres de tous les niveaux et les personnels soignants.

L’inscription de cette formation dans le cadre d’un projet d’établissement semble également un travail de préparation immense à présenter aux décideurs financiers d’une structure. Pourtant, là encore, les bénéfices pour les équipes et les patients sont un potentiel de qualité de parcours qu’une communication adaptée saura faire entendre aux cadres et directeurs.

De la création d’une commission hypnose au développement de groupes de discussion du personnel formés avec ces outils, voici nos expériences ! Partageons-les.



Objectifs
• Sensibiliser les personnels à une meilleure communication
• Faire de la communication un outil d’amélioration des relations entre les équipes
• Recevoir et accompagner les parcours de soins par un confort grâce à la formation de groupe

Liste des Mots-clés :
Alliance thérapeutique, Analgésie, Anxiété, Communication, système de soins


Diffusé par hypnose-ericksonienne.org

Mise à mort en douceur de l'algo

Hypnose Ericksonienne - vendredi 1 juin 2018 - 02:04
Dr Marie Labadie, médecin anesthésiste - Catherine Bellamy, psychologue 7ème Congrès International Hypnose et Douleur. Formation Continue en Hypnose Ericksonienne, Hypnose Médicale. SAMEDI 16 JUIN de 11 h 00 à 12 h 00 Conférence : Douleur chronique Niveau : Intermédiaire Mise à mort de l’Algodystrophie en douceur Symphonie en trois mouvements :
• Réassocier le corps,
• Faire circuler la vie,
• Pa(e)nser les blessures

Étude observationnelle de 50 cas cliniques d’algodystrophie quel que soit le stade avec mise en place d’une stratégie thérapeutique sur trois mois dans une équipe multidisciplinaire comprenant : un médecin algologue, une psychologue, un médecin anesthésiste hypnothérapeute, le service de kinésithérapie

Pour cette étude, différents outils seront utilisés :
• La mirror box
• Meopa associé à la kiné et hypnose (HKM)
• Techniques hypnotiques classiques

Cette étude propose également d’analyser la problématique du deuil dans la genèse de ce syndrome : deuil du lien avec une personne ou une situation antérieure.



Objectifs
• Rétablir le schéma corporel
• Travail sur le mouvement
• Travail psychique de deuil

Liste des Mots-clés :
Douleur chronique, Mouvement, thérapie brève, Mort
Diffusé par hypnose-ericksonienne.org

Après 4 ans d'hypno-sédation au bloc opératoire: comment faire durer le plaisir ?

Hypnose Ericksonienne - vendredi 1 juin 2018 - 01:56
Jus Damien - Flandrin Jérôme, IADES 7ème Congrès International Hypnose et Douleur. Formation Continue en Hypnose Ericksonienne, Hypnose Médicale. VENDREDI 15 JUIN de 16 h 30 à 17 h 00 Conférence : Douleur aiguë Niveau : Intermédiaire, Expert L’hypnose est entrée dans notre bloc opératoire il y a plus de 4 ans et de nombreux actes chirurgicaux ou endoscopiques sont réalisés chaque jour sous hypnose.

Le projet a d’abord été porté par un anesthésiste et 2 infirmiers anesthésistes motivés mais rapidement débordés. Plusieurs autres anesthésistes et IADE ont depuis été formés permettant de répartir le travail mais aussi de diluer le nombre d’hypnoses…
Nous avons identifié plusieurs enjeux et difficultés à développer et faire vivre une activité d’hypno-sédation de qualité dans un très grand bloc opératoire multidisciplinaire.

Des problématiques personnelles telles que le maintien de la motivation, la gestion des périodes de doute, l’utilisation d’un schéma toujours identique ou les évolutions de techniques avec l’expérience. La nécessité de formations complémentaires et d’échanges avec d’autres utilisateurs semble également essentielle.

Au niveau de l’équipe d’anesthésie, l’organisation au quotidien, la gestion des affinités avec les opérateurs ou les gestes réalisés. Et enfin les interactions avec l’établissement et le personnel du bloc opératoire. Une démarche globale de l’établissement apparaît comme une nécessité à la réussite de l’hypnose. La réalisation de l’hypnose passe de la relation de confiance à l’angoisse selon l’infirmière de salle : intéressée et motivée ou capable d’un « sabotage » pas toujours inconscient… L’hypnose étant proposée d’abord par les praticiens, des rappels sont nécessaires car ils ne pensent pas toujours à proposer cette technique

Faire vivre l’hypnose au bloc opératoire est une aventure au quotidien mais quel plaisir pour nos patients et pour nous!



Objectifs
• Hypnose en équipe
• Évolution des pratiques
• Partage d’expérience

Liste des Mots-clés :
Bloc chirurgical, Créativité, Équipe multidisciplinaire, Formation
Diffusé par hypnose-ericksonienne.org

Formation en techniques hypnotiques du personnel paramédical dans un centre hospitalier périphérique.

Hypnose Ericksonienne - mercredi 30 mai 2018 - 21:44
Dr Olga Jinkina, médecin urgentiste 7ème Congrès International Hypnose et Douleur. Formation Continue en Hypnose Ericksonienne, Hypnose Médicale. SAMEDI 16 JUIN de 12 h 30 à 13 h 00 Conférence : Autre Niveau : Débutant, Intermédiaire, Expert Je souhaite partager notre expérience de la mise en place d’une formation à l’hypnose du personnel paramédical du Centre Hospitalier d’Annonay.

Notre hôpital est un centre hospitalier périphérique avec ses spécificités.
L’actualité d’apprentissage de la communication thérapeutique et des techniques hypnotiques en milieu hospitalier est évidente. Je présenterai l’historique de la sensibilisation à l’hypnose au sein de l’hôpital d’Annonay.

Nous verrons les différentes démarches, la naissance et le développement du projet institutionnel, les difficultés de sa mise en place et nos questionnements divers, comment a mûri la décision finale.
Je vous ferai part du choix du programme, son organisation, de la durée de la formation, de l’organisme formateur et des quelques techniques enseignées.

Puis nous aborderons les premières impressions, les premiers retours et des évaluations au court terme.
Nos projets et nos idées de développement de l’hypnose au CH d’Annonay sont grands, ils clôtureront cette conférence !



Objectifs
• Partager notre expérience.
• S’échanger avec les congressistes sur le sujet.
• Valider la nécessité de former plus largement le personnel en hypnose.

Liste des Mots-clés :
Alliance thérapeutique, Analgésie, Apprentissage, Approche de traitement alternatif/complémentaire, Communication, Projet d’établissement

Diffusé par hypnose-ericksonienne.org

L’auto-hypnose facile rapide.

Hypnose Ericksonienne - mercredi 30 mai 2018 - 21:37
Françoise Jean, IADE 7ème Congrès International Hypnose et Douleur. Formation Continue en Hypnose Ericksonienne, Hypnose Médicale. VENDREDI 15 JUIN de 16 h 30 à 18 h 30 Atelier Pratique : Auto-hypnose Niveau : Débutant, Intermédiaire, Expert Exploration de différents moyens d’inductions rapides qui permettent d’activer des séquences courtes d’auto-hypnose tout au long de la journée.

Ces mini-séances d’hypnose permettent de gérer au fur et à mesure ses émotions, ses sensations internes, nerveuses et corporelles afin de garder son équilibre intérieur face aux événements du quotidien.

Ainsi il devient plus facile de gérer ses tensions internes face au stress journalier, pour une meilleure hygiène de vie et la prévention du burn-out du soignant

En intégrant l’hypnose dans sa vie de tous les jours, il devient alors plus facile de dissocier nos patients au bloc opératoire.

Par un phénomène miroir, et parce que l’on se met soi-même rapidement en auto-hypnose, les patients nous suivent plus facilement dans l’état de dissociation.

Et parce que l’on vit soi-même cet état de mini transes au quotidien, il est plus facile d’apprendre à nos patients cet état d’auto- hypnose rapide.



Exercices pratiques
• Exploration de différentes inductions par le corps, la respiration, la focalisation… etc.

Objectifs
• Exploration de moyens d’inductions rapides.
• Utilisation de ces inductions au quotidien… ou comment inclure quelques minutes d’auto-hypnose tout au long de la journée.
• Utilisation de ces inductions rapides au bloc opératoire ou pour autonomiser nos patients entre les séances d’hypnose.

Liste des Mots-clés :
Apprentissage, Auto-hypnose, Burn-out, Dissociation, Douleur aiguë, Douleur chronique

Diffusé par hypnose-ericksonienne.org

Catalepsie au cabinet dentaire

Hypnose Ericksonienne - mercredi 30 mai 2018 - 21:30
Dr Michèle Hugues, chirurgien-dentiste 7ème Congrès International Hypnose et Douleur. Formation Continue en Hypnose Ericksonienne, Hypnose Médicale. VENDREDI 15 JUIN de 14 h 30 à 16 h 00 Atelier Démonstration Vidéo : Soins dentaires Niveau : Intermédiaire, Expert Cet atelier ne prétend pas vous apprendre la mise en place d’une catalepsie. Nous savons que c’est une technique d’induction hypnotique puissante que l’on peut l’utiliser avant une phase d’accompagnement classique. Ce phénomène idéomoteur permet également de renforcer la dissociation au cours de la transe pour ainsi stabiliser davantage le processus d’activation de la conscience hypnotique.
Cette posture inhabituelle maintenue pendant de longues minutes, signe selon Erickson la présence de la transe. Ainsi, cet indicateur visuel simple et rapide d’installation va pouvoir permettre de conforter l’hypnothérapeute sur la profondeur et la stabilité de l’hypno-sédation.

La catalepsie est un phénomène hypnotique se traduisant par un état de rigidité musculaire. Elle peut être localisée à un membre, ou généralisée à l’ensemble du corps.
Dans le cas d’une catalepsie du bras, le sujet hypnotisé sera souvent surpris de constater que le bras conserve la position que le praticien lui donne et cette expérience pourra constituer un phénomène de persuasion pour le patient (constatant qu’un fait inhabituel se produit, il s’ouvrira en conséquence à la possibilité de vivre d’autres expériences aussi surprenantes durant la séance d’Hypnose).

Au cabinet dentaire c’est la catalepsie du bras qui retiendra principalement notre attention. Par des démonstrations vidéos je vous montrerai ce que mes patients apprennent à faire et vous pourrez transmettre ces expériences à vos patients.



Exercice Démonstration
• Induction rapide
• Stabiliser la transe
• Auto-hypnose et chronomètre
• Analgésie

Objectifs
• Comment se servir de la catalepsie du bras
• Mettre le patient au cœur du soin
• Autonomie du patient

Liste des Mots-clés :
Dentaire, Vidéo, Auto-hypnose, Dissociation, Analgésie

Diffusé par hypnose-ericksonienne.org

Le hand spinner au service de la communication thérapeutique, voir plus!

Hypnose Ericksonienne - mercredi 30 mai 2018 - 21:22
Dr Thierry Hueber, chirurgien-dentiste. 7ème Congrès International Hypnose et Douleur. Formation Continue en Hypnose Ericksonienne, Hypnose Médicale JEUDI 14 JUIN de 12 h 00 à 12 h 30 Conférence : Communication thérapeutique Niveau : Débutant La peur du dentiste reste le premier l’obstacle aux soins dentaires devant le critère financier. Nombre de patients renoncent aux soins de base pourtant totalement remboursés pour ce motif.

Depuis 20 ans je cherche des solutions à ce problème pour des patients réputés « impossible à soigner » en cabinet et dont la seule issue reste parfois l’anesthésie générale. Je pensais avoir trouvé un bon compromis avec le protoxyde d’azote dont je fus un des pionniers sur Lyon en milieu libéral. Fort de centaines de cas traités je restais toutefois frustré en raison du coût de la technique à la fois pour le patient et le praticien.

La rencontre avec l’hypnose et surtout la communication thérapeutique voila quelques années a bouleversé mon approche : je n’utilise plus le meopa que quelques fois pas an, dans des cas extrêmes! Économie d’argent, de temps et d’énergie.
Mais une seconde évolution (qui pourrait être une petite révolution) est en cours depuis que j’ai découvert, par hasard, les potentialités du hand spinner.

Nous verrons comment un très médiocre pratiquant de l’hypnose comme moi peut obtenir des résultats surprenants et surtout rapides. Nous essayerons de comprendre comment Brosseau a influencé ce travail de recherche de simplification des procédures. Finalement nous ouvrirons les débats sur les perspectives inattendues qu’offre ce simple « jouet » en fonction de la créativité de qui sait s’en emparer et ce dans tous les domaines de l’hypnose où elle est envisageable.

La présentation s’appuiera sur des vidéos de cas et la découverte concrète de la technique.



Objectifs
• Identifier les patients cible pour cette technique dans tous types de soins
• Mettre en place simplement la technique
• Développer sa propre créativité

Liste des Mots-clés :
Anxiété, Dentaire, Enfant, Recherche, Vidéo, Alliance thérapeutique

Diffusé par hypnose-ericksonienne.org
Syndiquer le contenu