Hypnose Ericksonienne Thérapie Brève

L’Uutilisation des parties saines, compétentes et fonctionnelles du patient pour engager la guérison d'ordre vital

Hypnose Ericksonienne - vendredi 11 mai 2018 - 21:50
Richard Gagnon, psychologue 7ème Congrès International Hypnose et Douleur. 
 Formation Continue en Hypnose Ericksonienne, Hypnose Médicale VENDREDI 15 JUIN de 14 h 30 à 18 h 30 Atelier Pratique : Communication thérapeutique Niveau : Intermédiaire, Expert La guérison d’ordre vital réfère avant tout aux résultats engendrés par la régulation naturelle de l’organisme : un processus naturel dont les mécanismes d’action physiologiques et psychologiques s’apparentent à ceux qui impulsent l’effet placebo. L’activité thérapeutique préconisée vise précisément à exploiter ce répertoire de ressources efficientes et en santé que commande l’autoguérison… Aussi, afin de bien saisir les tenants et les aboutissants de cet alignement thérapeutique, le déroulement de cet atelier s’inscrit comme suit :

• Diffusion d’une vidéo démontrant la faculté intrinsèque de tout un chacun à bâtir de nouveaux réseaux neuronaux
• Présentation du cadre théorique visant à différencier la « guérison d’ordre mental » de la « guérison d’ordre vital »
• Établissement des mécanismes d’action qui dispose l’organisme à fabriquer des « endo-médicaments » (à impulser l’effet placebo)
• Présentation de l’hypnose d’accueil et d’acceptation impliquée dans l’opération voulant court-circuiter les processus mentaux et la conduite d’évitement, afin d’exploiter la fenêtre thérapeutique qui se présente dans la scène du corps au travers les manifestations sensorielles : une démarche où « l’apaisement du flot de pensées », le « ne rien faire » et le « laisser faire » sert les mécanismes d’action sous-jacents à l’activité des parties saines, compétentes et fonctionnelles engagées dans le processus du réaménagement



Exercices pratiques
• L’approche didactique est secondée à la fois par 2 démonstrations avec un(e) participant(e), dans le but de favoriser l’apprentissage par observation
• Exercices pratiques visant l’intégration du modèle présenté au travers de l’expérientiel.

Objectifs
• Apprendre à disposer l’organisme de manière à bâtir de nouveaux réseaux de neurones.
• Générer une activité thérapeutique à l’intérieur de laquelle le patient engage ses ressources en vue de dissoudre ses problèmes plutôt que les résoudre.
• Assurer l’apprentissage et le transfert des compétences.

Liste des Mots-clés :
Éducation thérapeutique, Ressources, Action neurovégétative, Douleur chronique, Mobilisation, Sensorialité

Diffusé par hypnose-ericksonienne.org

Bases de la communication thérapeutique

Hypnose Ericksonienne - vendredi 11 mai 2018 - 21:46
Nicolas Fusco, interne en anesthésie - Edwige Lebreil, infirmière 7ème Congrès International Hypnose et Douleur. 
 Formation Continue en Hypnose Ericksonienne, Hypnose Médicale JEUDI 14 JUIN de 16 h 30 à 18 h 30 Atelier : Initiation Niveau : Débutant La communication thérapeutique est un outil simple, que l’on a toujours avec soi et qui permet d’améliorer le confort du patient, de baisser son anxiété ou sa douleur.

Cet atelier vivant et interactif permettra aux participants de mettre en pratique la communication thérapeutique.
Grâce à plusieurs mises en situation concrètes, les notions principales de la communication thérapeutique seront apprises ou révisées.

Chaque exercice sera la simulation d’une situation clinique, ouverte aux participants, qui sera ensuite débriefée grâce à la vidéo afin de faire émerger ensemble, au cours de la session, les notions élémentaires de la communication en service de soins.



Exercices pratiques
• 3 à 5 mises en situation (par exemple : accueil au bloc, pose de perfusion, patient anxieux…) afin de voir comment mettre en
• Pratique la communication thérapeutique.

Objectifs
• Apprendre/revoir les notions principales de la communication thérapeutique
• Se confronter à des situations cliniques pour voir comment appliquer ces notions
• Atelier ludique et convivial permettant un réel échange entre les participants

Liste des Mots-clés :
Apprentissage, Communication, Vidéo, Synchronisation, Observation, Hypnose conversationnelle, Empathie, Bienveillance

Diffusé par hypnose-ericksonienne.org

Cathéter HYPE !

Hypnose Ericksonienne - vendredi 11 mai 2018 - 21:36
Nicolas Fusco, interne en anesthésie réanimation 7ème Congrès International Hypnose et Douleur. 
 Formation Continue en Hypnose Ericksonienne, Hypnose Médicale JEUDI 14 JUIN de 12 h 00 à 12 h 30 Conférence : Douleur aiguë Niveau : Débutant, Intermédiaire, Expert Comparaison de l’impact de trois attitudes verbales sur la perception douloureuse lors de la mise en place d’un cathéter périphérique veineux.
La communication est un élément clé du soin. Malheureusement, le plus souvent, les soignants préviennent les patients d’une éventuelle douleur ou d’inconfort avant la réalisation d’un geste invasif, potentiellement douloureux. Cette utilisation de termes à connotation négative s’accompagne d’une modification de la perception de la douleur et provoque plus de douleur et d’anxiété [Benedetti2007]. Ceci n’améliore en rien le vécu de l’acte [Dutt-Gupta2007]. A contrario, le fait d’accompagner le geste de mots rassurants améliore l’expérience subjective du patient [Cyna2005]. En outre, le stress pré opératoire peut induire un état suggestibilité. Or, les suggestions post-hypnotiques semblent jouer un rôle fondamental dans la modulation et la perception de la douleur.
L’objectif principal de cette étude prospective multicentrique internationale contrôlée randomisée en simple aveugle est de comparer l’impact de trois attitudes verbales sur la douleur perçue lors de la mise en place d’un cathéter de voie veineuse périphérique : une méthode de communication hypnotique, la confusion (groupe HYPNOSE), comparée à l’emploi de mots à connotation négative (groupe NOCEBO) et ceux à connotation neutre (groupe NEUTRE).
Les objectifs secondaires sont de comparer l’impact de ces trois attitudes verbales sur le confort perçu et l’anxiété ressentie avant et après la mise en place d’un cathéter veineux périphérique.



Objectifs
• Démontrer l’efficacité de la communication thérapeutique lors de la pose d’un cathéter veineux périphérique.
• Favoriser le confort et le bien-être du patient en pré opératoire.
• Motiver la formation des soignants à la communication thérapeutique.

Liste des Mots-clés :
Analgésie, Bloc chirurgical, Changement, Communication, Douleur aiguë, Recherche

Diffusé par hypnose-ericksonienne.org

L'hypnose pour changer les pratiques

Hypnose Ericksonienne - jeudi 10 mai 2018 - 23:41
Sarah France, infirmière 7ème Congrès International Hypnose et Douleur. 
 Formation Continue en Hypnose Ericksonienne, Hypnose Médicale VENDREDI 15 JUIN de 15 h 00 à 15 h 30 Conférence : Autre Niveau : Débutant, Intermédiaire, Expert Un service de soins, n’est rien sans une équipe soudée ! L’équipe à un but commun… prendre soin. Il suffit de quelques graines semées pour que de belles choses encore plus fortes émergent!

Dans un souci permanent d’améliorer le bien-être et le confort des patients en soins intensifs de cardiologie, vous découvrirez, grâce à une vidéo, comment j’ai intégré dans une dynamique d’équipe la pratique de l’hypnose au quotidien.
Vous remarquerez les immenses ressources d’un patient en fin de vie, accompagné par l’hypnose lors de ses soins de nursing. Immenses ressources que les soignants ont en eux, pour mettre leur esprit et leur sens de l’observation en éveil et se poser des questions pertinentes, afin d’améliorer et changer leur pratiques.
Le déroulement de la vidéo : soins de nursing et accompagnement, surprises et questionnements, mise en place du projet de service, remises en question, points positifs pour les patients et les soignants, l’axe à améliorer.
Je vous présenterai également toutes les difficultés rencontrées, comment et pourquoi y faire face ainsi que toutes les évolutions dans notre pratique, car une chose est sûre, rien n’est figé.

N’oubliez pas, persévérer et faire de son mieux ouvrent un jardin merveilleux, le jardin des possibles !



Objectifs
• Montrer l’impact de la prise en charge des patients avec l’hypnose sur l’équipe soignante.
• Mettre en place les changements de pratiques auprès de nos collègues non formés à l’hypnose.
• Croire aux potentiels de chacun (patient et soignant) pour se permettre d’oser.

Liste des Mots-clés :
Changement, Ressources, Soin en cardiologie, Soins palliatifs, Empathie, Vidéo

Diffusé par hypnose-ericksonienne.org

Du zen au milieu de la thérapie

Hypnose Ericksonienne - jeudi 10 mai 2018 - 23:31
Dr Olivier Fleureaux, médecin anesthésiste 7ème Congrès International Hypnose et Douleur. Formation Continue en Hypnose Ericksonienne, Hypnose Médicale SAMEDI 16 JUIN de 9 h 00 à 10 h 30 Atelier Pratique : Douleur chronique Niveau : Intermédiaire La douleur chronique est une dissociation d’une remarquable stabilité. Dissociation temporelle et dissociation corporelle sont associées. Pensées et émotions se sont appauvries et rigidifiées au cours du temps. C’est une diminution de « l’être au monde » et un frein au travail thérapeutique.
Le Zen propose une pratique tout à fait éloignée de cet état d’être au monde. Les pensées et les émotions sont vécues comme des phénomènes illusoires. Le passé et le futur sont inexistants. Sa pratique ramène à un « ici et maintenant ».
Sans s’aventurer dans les grands espaces philosophiques et spirituels défrichés par les maîtres Zen, le patient peut vivre les exercices enseignés ici. Il abandonne son adhésion totale aux pensées et aux émotions qui le traversent. Le travail lui apprend également à quitter un futur et un passé morbides.
L’apprentissage puis la pratique quotidienne des exercices constituent le début du travail thérapeutique. Le thérapeute peut ensuite initier une thérapie stratégique fondée sur ses hypothèses diagnostiques. Tout au long des séances, les exercices dont le patient a fait l’apprentissage seront associés à la créativité de la thérapie ericksonienne.

Je propose au cours de cet atelier de partager mon expérience de pratiquant et de thérapeute. L’histoire et les principes du Zen Soto seront exposés. Chaque participant expérimentera les exercices proposés. Comme pour l’hypnose, il s’agit d’une expérience corporelle plus qu’intellectuelle. Nous partagerons ensuite sur la façon dont ce travail peut s’intégrer dans la pratique professionnelle de chacun.



Exercices pratiques
• Dé-coller ses pensées et émotions
• Exercice statique : « juste respirer »
• Exercice dynamique : la marche en conscience

Objectifs
• Apprendre les principes de base de la pratique du Zen Soto
• Analyser les éléments de dissociation chez le patient douloureux chronique
• Utiliser les exercices issus du Zen pour initier le changement

Liste des Mots-clés :
Approche de traitement alternatif/complémentaire, Auto-hypnose, Conscience, Douleur chronique, Émotions, Fibromyalgie

Diffusé par hypnose-ericksonienne.org

Hypnose et accouchement sans douleur

Hypnose Ericksonienne - jeudi 10 mai 2018 - 09:58
Dr Medhi Fathi, médecin anesthésiste 7ème Congrès International Hypnose et Douleur. Formation Continue en Hypnose Ericksonienne, Hypnose Médicale VENDREDI 15 JUIN de 11 h 30 à 13 h 00 Atelier Démonstration Vidéo : Douleur aiguë Niveau : Intermédiaire, Expert L’accouchement par voies basses est le plus courant des moyens de naissance.
De nombreux avantages en découlent, comme le premier contact mère/enfant, la prévention des effets secondaires lies aux médicaments ou encore un séjour écourté au sein de l’hôpital…

La peur et l’anxiété sont les facteurs les plus importants qui poussent les femmes enceintes à penser à une approche indolore de l’accouchement, notamment le blocage neuro-axial, le blocage régional, les analgésiques en intraveineuse et la césarienne. Chacune de ces approches ont leurs problèmes et complications pour la mère et l’enfant.

L’hypnose peut amener à des contractions sans douleurs pendant la phase active de l’accouchement. L’hypnose est un phénomène physiologique qui préserve le conscient de la mère pendant le labeur et sa coopération avec l’équipe du service gynécologique. L’hypnose n’interfère pas avec le processus de travail et permet simplement des contractions sans douleurs. Aussi l’hypnose fournit un contrôle des sensations de douleur pendant l’épisiotomie et la cicatrisation.

Dans cette présentation, nous visionnerons des vidéos d’accouchements sous hypnose, sans médication, avec des explications techniques d’anesthésistes qui supplantent les analgésiques au profit de l’hypnose.

Traduction consécutive de l’anglais vers le français

Diffusé par hypnose-ericksonienne.org

Hypnoanalgésie en images

Hypnose Ericksonienne - jeudi 10 mai 2018 - 09:46
Dr Medhi Fathi, médecin anesthésiste 7ème Congrès International Hypnose et Douleur. Formation Continue en Hypnose Ericksonienne, Hypnose Médicale JEUDI 14 JUIN de 10 h 20 à 11 h 00 Conférence : Plénière Niveau : Débutant, Intermédiaire, Expert Je suis médecin anesthésiste réanimateur.
Ce matin, j’ai fait de l’hypnose au lieu d’une anesthésie générale pour un genou (reconstruction du ligament croisé antérieur) pour un homme de 37 ans.
Je n’ai utilisé aucun médicament ou anesthésique. L’opération a duré 1 h 30.
1 h 30 au cours desquelles le patient a pu me parler, parler au chirurgien. 1 h 30 sans souffrance.
1 h 30 de satisfaction pour nous 3.
1 h 30 incroyables.

Ce sera un immense plaisir de partager la vidéo de cette opération et de la commenter avec vous !

Traduction consécutive de l’anglais vers le français


Diffusé par hypnose-ericksonienne.org

L’inter-subjectivité thérapeutique

Hypnose Ericksonienne - mercredi 9 mai 2018 - 23:25
Dr Luc Farcy, médecin psychiatre 7ème Congrès International Hypnose et Douleur. Formation Continue en Hypnose Ericksonienne, Hypnose Médicale JEUDI 14 JUIN de 11 h 30 à 13 h 00 Atelier Démonstration : Communication Comment une rencontre centrée sur le soin devient thérapeutique ?
Thérapeutique dans le sens d’un changement de regard de soi sur soi, avec des effets sur sa vie que Wazlawicz décrit comme un changement type II.

Parfois un soin dentaire réussi provoque un changement beaucoup plus grand qu’un sourire retrouvé. Parfois un effort inhabituel provoque un mouvement inattendu ?
Parfois un passage aux urgences provoque un changement beaucoup plus grand qu’une rassurance.
Parfois la rencontre psychiatrique provoque un changement beaucoup plus grand que l’apaisement d’une angoisse. Comment provoquer ce changement ?
Comment valider et développer ce changement ? Quoi dans notre posture ?
Quoi dans l’attente ? Quoi dans la relation ? Quoi dans l’expérience ?
Quoi dans les mouvements interne ? Quoi dans le temps ?
Quoi dans l’hypnose ? Quoi dans la psychiatrie ?

C’est ce que je propose d’explorer dans cet atelier.



Exercice Démonstration
• Le jeux des balles
• L’arbre
• La marée

Objectifs
• Saisir l’instant présent
• Agir sur la relation pour laisser agir
• Orienter l’expérience vers la thérapeutique

Liste des Mots-clés :
Alliance thérapeutique, Empathie, Hypnose conversationnelle, Interaction, Synchronisation, Observation

Diffusé par hypnose-ericksonienne.org

Préparation à l'accouchement. Complémentarité du travail des sages-femmes

Hypnose Ericksonienne - mardi 8 mai 2018 - 09:38
Ludivine Durey, masseur-kinésithérapeute - Isabelle Bardet, IADE 7ème Congrès International Hypnose et Douleur. Formation Continue en Hypnose Ericksonienne, Hypnose Médicale JEUDI 14 JUIN de 11 h 30 à 13 h 00 Atelier Démonstration Vidéo : Maternité Niveau : Intermédiaire, Expert Notre collaboration entre une kinésithérapeute et une IADE, nous permet d’apporter une approche corporelle dans l’accompagnement hypnotique, qui se trouve dans notre établissement, le CH de Gonesse, être complémentaire du travail réalisé par les sages-femmes.

Cette préparation a pour objectif de recadrer et de préparer pour la pose de péridurale, en fonction des patientes de préparer à la prise en charge de la douleur, d’intégrer l’accompagnant en lui permettant de devenir le coach et de trouver une place dans l’espace de soin.

L’apprentissage de l’auto-hypnose, avec ou sans accompagnant, permet d’appréhender au mieux l’accouchement.



Exercices pratiques :
• À partir de vidéos, repérer les signes relatifs à l’état de la patiente et de trouver des outils adaptés.
• Danser pour intégrer le mouvement et le travail postural.
• Laisser les mains expérimenter les contractions utérines à l’aide d’un ballon.

Objectifs :
• Développer la créativité du thérapeute en lien avec les ressources des couples.
• Comprendre les spécificités du travail hypnotique en maternité.
• Apporter des stratégies d’interdisciplinarité autour de l’accouchement, un même outil, des compétences différentes, des ressources différentes.

Mots-clefs :
Gestion de la douleur, Accouchement, Couple, Mouvement, Auto-hypnose, Anesthésie. Interdisciplinarité

Diffusé par hypnose-ericksonienne.org

Travail avec les âges clandestins en douleur chronique: illustration vidéo

Hypnose Ericksonienne - mardi 8 mai 2018 - 09:31
Dr Bruno Dubos, médecin psychiatre 7ème Congrès International Hypnose et Douleur. Formation Continue en Hypnose Ericksonienne, Hypnose Médicale VENDREDI 15 JUIN de 11 h 30 à 13 h 00 Atelier Démonstration Vidéo : Douleur chronique Niveau : Intermédiaire, Expert La douleur chronique crée, de par son évolution dans la durée, un arrêt des processus de vie des patients. Ils s’installent inexorablement dans une stabilité inconfortable. Leur évolution en termes de cycle de vie est stoppée.

En complément de l’atelier sur la mobilisation des âges clandestins des patients, plusieurs vidéos viendront illustrer la façon dont il est possible d’aider les patients à recontacter leurs « âges ressources ».
L’observation de ces âges clandestins peut amener le thérapeute à observer un patient plus âgé que son état civil ne l’indique, pour peu que le soignant veille à ne pas se faire « hypnotiser » par la douleur et les symptômes de son patient…
Cet état de vieillesse prématurée s’apparente à un âge clandestin, sensoriel et émotionnel. Il n’est d’ailleurs pas si clandestin que cela.
Cependant, il existe, pour tout à chacun, et donc pour nos patients, d’autres âges clandestins. Ces états sensoriels et émotionnels sont, de fait, momentanément « cachés » donc clandestins, mais peuvent être tellement utiles…



Illustrations vidéo
• Exemple de mobilisation d’âge clandestin
• Exemple de stratégie de travail

Objectifs
• Développer le sens de l’observation
• Repérer et mobiliser les âges clandestins « ressources » du patient
• Utilisation stratégique dans la prise en charge du symptôme douloureux

Liste des mots-clés
Apprentissage, Approche de traitement alternatif/complémentaire, Douleur chronique, Gestion de la douleur, Observation, Ressources

Diffusé par hypnose-ericksonienne.org

Douleur chronique et âges clandestins: un réservoir de ressources pour les patients... et les thérapeutes

Hypnose Ericksonienne - dimanche 6 mai 2018 - 21:21
Dr Bruno Dubos, médecin psychiatre 7ème Congrès International Hypnose et Douleur. Formation Continue en Hypnose Ericksonienne, Hypnose Médicale JEUDI 14 JUIN de 14 h 30 à 18 h 30 Atelier Pratique : Douleur chronique Niveau : Intermédiaire, Expert La douleur chronique crée, de par son évolution dans la durée, un arrêt des processus de vie des patients. Ils s’installent inexorablement dans une stabilité inconfortable. Leur évolution en termes de cycle de vie est stoppée.

Au-delà de ces observations, si nous nous plaçons d’un point de vue sensoriel, il existe, pour ces patients de la douleur, de la fatigue, un ralentissement. La diminution de l’activité et des mouvements corporels installent le sujet dans un état que nous pouvons souvent qualifier de vieillissement accéléré : C’est comme si, en l’espace de quelques années, parfois de quelques mois, les patients vieillissaient de dix ou de vingt ans… Ils se sentent vieux et envisagent la vie sous l’angle de cette vieillesse prématurée : arrêt des projets, crainte de l’avenir, etc..
L’observation que peut en faire le thérapeute le confirme : observer un patient douloureux chronique revient souvent à observer une personne plus âgée que son état civil ne l’indique, pour peu que le soignant veille à ne pas se faire « hypnotiser » par la douleur et les symptômes de son patient…
Cet état de vieillesse prématurée s’apparente à un âge clandestin, sensoriel et émotionnel. il n’est d’ailleurs pas si clandestin que cela.

Cependant, il existe, pour tout à chacun, et donc pour nos patients, d’autres âges clandestins. Ces états sensoriels et émotionnels sont, de fait, momentanément « cachés » donc clandestins. La vieille personne prend toute la place. Ils sont néanmoins toujours très présents, pour peu que le thérapeute sache les convoquer, et aider le patient à les mobiliser ; pour mettre le vieux ou la vieille personne à la porte…



Exercices pratiques
• Induction hypnotique de focalisation sensorielle à partir d’une expérience positive
• Travail de mobilisation d’un âge clandestin « ressource » et enrichissement de l’expérience
• Apprentissage de l’utilisation des « poupées russes »

Objectifs
• Développer le sens de l’observation
• Repérer et mobiliser les âges clandestins « ressources » du patient
• Utilisation stratégique dans la prise en charge du symptôme douloureux

Liste des Mots-clés :
Apprentissage, Approche de traitement alternatif/complémentaire, Douleur chronique, Gestion de la douleur, Observation, Ressources

Diffusé par hypnose-ericksonienne.org

Du choc traumatique au mouvement ou comment fabriquer sa perle

Hypnose Ericksonienne - dimanche 6 mai 2018 - 21:12
Chantal Douguet, masseur-kinésithérapeute, thérapie manuelle 7ème Congrès International Hypnose et Douleur. Formation Continue en Hypnose Ericksonienne, Hypnose Médicale VENDREDI 15 JUIN de 14 h 30 à 16 h 00 Atelier Pratique : Douleur aiguë Niveau : Intermédiaire Mme D. arrive au cabinet à un an d’une chute dans un escalier avec fracture de T4 traitée par corset pendant 3 mois et subluxation du coccyx.
Elle consulte pour des douleurs aiguës du dos et coccyx, la position assise est très douloureuse, elle a un coussin pour s’asseoir.
Elle est figée dans son corps par la douleur.
Elle a peur de descendre un escalier et elle ne peu plus s’allonger de façon confortable.

Qu’est devenu son rapport à son corps, au temps ? À quel moment remettre le corps en mouvement ?
Par quoi commencer pour remettre le confort, la souplesse, des sensations agréables dans ce corps qui ne reçoit plus le massage comme un bien-être mais une agression.

M. G. arrive avec des douleurs importantes au niveau lombaire gauche et à l’épaule droite depuis plusieurs années. Il est en arrêt de travail, étant à son compte la décision de se mettre en arrêt est très difficile à vivre pour lui, il récupérait pendant ses vacances, mais ce n’est plus suffisant
Antécédent d’un choc au coude droit.
Son corps ne suit plus, il ne dort plus que 3 à 4 heures par nuit et veux changer de travail.

Comment les aider à retrouver l’intégrité de leurs corps et de leurs fonctions, qu’ils puissent retrouver du confort, de la légèreté dans leurs mouvements et dans leurs vies.



Exercices pratiques
• Le corps et les sensations en position debout
• Le choc traumatique, le transformer
• La remise en mouvement avec les mains et le corps

Objectifs
• Ici et maintenant dans le corps, état des lieux
• Changer la perception du choc traumatique
• Du mouvement à l’action

Liste des Mots-clés :
Temps, Mouvement, Émotions, Énergie, Burn-out, Sensorialité

Diffusé par hypnose-ericksonienne.org

La "bulle hypnotique" en consultation pré-anesthésique

Hypnose Ericksonienne - dimanche 6 mai 2018 - 21:04
Dr Michael Deyaert, médecin anesthésiste 7ème Congrès International Hypnose et Douleur. Formation Continue en Hypnose Ericksonienne, Hypnose Médicale SAMEDI 16 JUIN de 14 h 30 à 15 h 30 Atelier : Communication thérapeutique Niveau : Débutant, Intermédiaire La préparation hypnotique pré-interventionnelle en consultation pré anesthésique (CPA) est réalisée par une « bulle » hypnotique. Le concept est né d’une expérience particulière, avec pour objectif de recherche d’améliorer la qualité de la CPA et diminuer le stress péri opératoire du patient.

Pendant la CPA, la plupart des patients sont plus ou moins stressés. Notre rôle en tant que soignant est de soigner, c’est une évidence, mais également d’accompagner les patients dans le processus de soin. Nous devons leur apporter du positif, du bien- être, de la bienveillance et de l’espoir d’un futur proche plus agréable.
C’est pour cette raison que nous proposons la « bulle hypnotique » à nos patients en CPA. La CPA peut se passer en hypnose conversationnelle. À la fin de la CPA, on demande au patient s’il a tout bien compris et s’il est à l’aise ; très souvent le patient sourit à ce moment-là. Nous faisons de même en lui demandant sa couleur préférée. Il est surpris et la première dissociation est un fait. Nous précisons au patient que l’on peut faire une petite préparation hypnotique afin d’apporter un plus à son anesthésie, une première expérience avec l’auto-hypnose. Nous mettons en place une transe brève en demandant au patient de s’imaginer dans une bulle protectrice avec une membrane particulière et transparente. Le patient comprend qu’il est ici mais également ailleurs. Nous lui expliquons que cette bulle est un exercice qu’il peut revivre et refaire à sa convenance. Nous incitons les patients à trouver un moment de tranquillité chez eux, le même jour si possible. Ainsi le souvenir de l’exercice en CPA est encore frais et nous essayons d’enthousiasmer le patient à le refaire quelques fois pour mieux vivre l’expérience et de faciliter la mise en place au moment du passage au bloc opératoire.

Les avantages de cette approche sont multiples : agrémenter la CPA; prendre du temps avec le patient avec des suggestions positives en le mettant à l’aise ; auto-préparation ; le patient devient un acteur actif dans son parcours de soin et augmente son estime de soi ; permet l’interchangeabilité des médecins anesthésistes-réanimateurs (MAR) au bloc opératoire ; implication des équipes paramédicales et médicales dans le processus de soin avec moins de stress au bloc opératoire et plus de sérénité.



Exercices pratiques
• Transe brève par induction classique avec body scan et puis installation de bulle
• Catalepsie d’un bras et induction de bulle
• Induction (Rossi) avec pose du « problème » entre les mains et le patient trouve lui-même la solution

Objectifs
• Mettre à l’aise le patient plus facilement devant un événement potentiellement stressant lors du passage au bloc opératoire
• Inclure le patient activement dans son parcours de soin en mettant en valeur son estime de soi
• Améliorer les conditions de travail au bloc opératoire

Liste des Mots-clés :
Auto-hypnose, Bloc chirurgical, Consultation, Hypnose conversationnelle, Anticipation du futur

Diffusé par hypnose-ericksonienne.org

Inversion Radicale d'un Moment (IRM)

Hypnose Ericksonienne - dimanche 6 mai 2018 - 20:52
Benoît Destres, manipulateur IRM - Céline Houssin, manipulatrice IRM 7ème Congrès International Hypnose et Douleur. Formation Continue en Hypnose Ericksonienne, Hypnose Médicale VENDREDI 15 JUIN de 14 h 30 à 15 h 00 Conférence : Autre Niveau : Débutant « Ce n’est pas parce que les choses sont difficiles à faire qu’on ne les fait pas, C’est parce qu’on ne les fait pas qu’elles sont difficiles »
Sénèque

Pendant des dizaines d’années, nous avons partagé nos journées avec une IRM…
Cette machine bruyante et impressionnante, parfois décrite comme une boîte noire ou un cercueil… Hantant même certaines personnes des nuits entières sans pour autant la connaître.
Malheureux témoins de la détresse de nos patients, nous ne savions pas comment faire face à leurs différentes peurs (machine et examen). Nous étions restreints à conseiller aux patients des médicaments ou d’autres examens…
Seulement Bouddha a dit :
« Il n’existe rien de constant si ce n’est le changement! »

La communication thérapeutique et l’hypnose sont apparues comme un rêve, une illumination ; elles ont apporté un changement dans notre quotidien. Elles nous ont donné les outils nécessaires pour offrir une aide à nos patients. Les patients sont devenus les acteurs de leurs soins.
Les larmes, les angoisses, les peurs se sont transformées en larmes de joie et en sourires. Le bonheur d’avoir gagné une bataille intérieure. Ainsi les examens d’IRM se sont transformés en voyages inoubliables. Les tâches aux murs sont devenues les portes vers un ailleurs, accompagné par une mélodie de tam-tam, d’un train ou d’une moto…
Ce bonheur que nous partageons chaque jour avec nos patients, nous souhaitons le partager avec d’autres. Nous aimerions que les patients puissent passer leurs examens n’importe où et faire évoluer ce moment passé vers un souvenir agréable et rempli de douceur…



Objectifs
• Informer qu’il est possible d’utiliser la communication thérapeutique et l’hypnose dans les services d’imagerie médicale
• Informer qu’il est possible de créer rapidement une alliance thérapeutique.
• Aider les patients à transformer leur transe négative en transe positive.
• Comprendre que les patients peuvent vivre au mieux l’examen d’IRM en utilisant leurs ressources intérieures pour dépasser leurs peurs.

Liste des Mots-clés :
Anxiété, Alliance thérapeutique, Hypnose conversationnelle, Communication, H=MC2, Ressources

Diffusé par hypnose-ericksonienne.org

Quand le chirurgien devient hypnothérapeute

Hypnose Ericksonienne - dimanche 6 mai 2018 - 16:02
Dr Laurence Derieux, ophtalmologiste pédiatre 7ème Congrès International Hypnose et Douleur. Formation Continue en Hypnose Ericksonienne, Hypnose Médicale VENDREDI 15 JUIN de 12 h 00 à 12 h 30 Conférence : Douleur aiguë Niveau : Débutant Introduction pour expliquer pourquoi un chirurgien a ressenti le besoin de se mettre à l’hypnose et de se former aux différentes techniques.

Description du protocole pre/per et postopératoire : explication en préopératoire du protocole à l’enfant et aux parents ; choix d’un doudou courage parmi une liste de 10 différents ; remise d’une photo du doudou courage. Explication d’une tenue de bloc différente pour le chirurgien des autres personnels du bloc (photo à l’appui) ; Remise d’un questionnaire aux parents et à l’enfant ; ceci pour permettre au chirurgien de mieux rentrer en contact avec l’univers de l’enfant en particulier et de connaître ses craintes, pour apaiser au mieux.
Explication du déroulement le jour du bloc (avec films à l’appui) : descente jusqu’au bloc à pied avec leur enfant ; prise en charge par le chirurgien de l’enfant jusqu’à la salle de bloc pour éviter les multiples intermédiaires qui stressent les enfants.
Description de différentes techniques de communication hypnotique en fonction de l’âge de l’enfant avec films à l’appui (bercement de tout petits, vidéos, imagination, dessin…).
Passage du chirurgien en chambre pour la remise du diplôme du courage et explication devant les parents et l’enfant (renforce le lien).
Description des résultats de l’étude faite chez l’ensemble des parents dont l’enfant a été opéré par le même chirurgien sur l’ensemble de l’année 2017 à l’hôpital privé de st Martin à Caen qui se renseigne sur le degré de satisfaction de la prise en charge et du ressenti et la différence du stress de l’enfant en pré et postopératoire dans le cas où il a déjà été opéré sans cette technique. Comparaison de ces résultats par rapport au vécu de l’enfant en per-opératoire noté systématiquement par le chirurgien.
Retour des soignants depuis la mise en place de ce protocole dans leur condition de travail et leur vécu face au stress familial

Conclusion pour insister sur la prise en charge hypnotique au bloc opératoire en pédiatrie pour améliorer le confort des soignés et des soignants.



Objectifs
• Description du protocole pour le développer dans d’autres structures.
• Favoriser la communication parents/enfant/chirurgien
• Résultats objectifs sur le vécu enfant /parents

Liste des Mots-clés :
Anesthésie générale, Anxiété, Bloc chirurgical, Enfant, Hypnose conversationnelle, Pédiatrie

Diffusé par hypnose-ericksonienne.org

L’hypnose "martiale" ou comment mobiliser l'énergie de la douleur

Hypnose Ericksonienne - dimanche 6 mai 2018 - 15:56
Bernard Delzangles, odontologiste enseignant 7ème Congrès International Hypnose et Douleur. Formation Continue en Hypnose Ericksonienne, Hypnose Médicale SAMEDI 16 JUIN de 9 h 00 à 10 h 30 Atelier Pratique : Autre Niveau : Expert Fort d’une longue pratique en arts martiaux où l’enseignement de la maîtrise de notre énergie, mais aussi de l’énergie du partenaire et/ou de l’adversaire, est omniprésent, le parallèle avec le travail hypnotique m’a semblé incontournable.
Maîtriser son énergie, c’est apprendre à l’utiliser efficacement pour gérer une action, pour dominer et parfois neutraliser.
C’est ce que nous faisons « sans rien faire » en hypnose pour nous remettre en mouvement, pour puiser dans nos ressources, pour atténuer voire supprimer un symptôme douloureux.
Dans le ressenti hypnotique, que ce soit en transe légère ou profonde, nous induisons une dynamique énergétique pour être dans la solution.
L’objectif en hypnose « martiale » est de réserver pour notre bien-être et notre soulagement, l’énergie que nous pourrions dépenser pour accepter et parfois pour comprendre une douleur ; nous utilisons en quelque sorte la force de l’adversaire.
Nous nous positionnons alors dans une présence positive face à la douleur (= adversaire) afin que notre énergie hypnotique soit pleinement disponible pour être dans un mouvement libérateur - la douleur ne nous émotionne pas, mettons-nous à la fenêtre pour la regarder passer…
C’est ce que nous ferons au cours de cette séance en prenant plaisir à jouer avec quelques exercices spécifiques.



Exercices pratiques
• Être dans l’attention totale
• Jouer avec l’acceptation et l’esquive
• Libérer le mouvement énergétique

Objectifs
• Ressentir son énergie hypnotique et celle de l’adversaire
• Maîtriser ces énergies
• Dynamiser ces énergies

Liste des Mots-clés :
Auto-hypnose, Douleur chronique, Douleur aiguë, Mouvement, Ressources, Transes

Diffusé par hypnose-ericksonienne.org

De la métaphore à l'atmosphère hypnotique: presque sans rien faire…

Hypnose Ericksonienne - dimanche 6 mai 2018 - 15:48
Bernard Delzangles, odontologiste enseignant 7ème Congrès International Hypnose et Douleur. Formation Continue en Hypnose Ericksonienne, Hypnose Médicale JEUDI 14 JUIN de 11 h 30 à 12 h 00 Conférence : Dentaire Niveau : Intermédiaire, Expert Aujourd’hui tout évolue et parfois trop vite pour avoir le temps de « prendre conscience » des changements et de les assimiler. L’hypnose n’échappe pas à cette dynamique.
Des inductions toujours plus rapides, l’afflux de techniques souvent trop techniques induisent le besoin de revenir au ressenti hypnotique « simple », celui que nous rencontrons chaque jour sans le savoir mais qui demande de l’entraînement toujours et encore.

Les métaphores, les histoires, sont l’essence même de notre voyage hypnotique. Dissociée et emporté par ce monde réel et/ou imaginaire, la perception d’une atmosphère hypnotique devient réalité où, à chaque instant l’oubli total de l’Ici est possible pour laisser place à un Ailleurs sans limites.

Praticiens, patients, environnement, tout est atmosphère, presque sans rien faire…



Objectifs
• Percevoir la notion d’atmosphère
• Induire intuition et instinct hypnotiques
• Apprendre à ce que tout soit « histoire »

Mots-clés :
Ressentir, métaphore, improvisation, intuition, instinct, atmosphère

Diffusé par hypnose-ericksonienne.org

Prise ne charge de l'éjaculation précoce avec l'hypnose et le sexo-corporel

Hypnose Ericksonienne - dimanche 6 mai 2018 - 15:05
Stéphanie Delacour, psychologue 7ème Congrès International Hypnose et Douleur. Formation Continue en Hypnose Ericksonienne, Hypnose Médicale JEUDI 14 JUIN de 14 h 30 à 16 h 00 Atelier Pratique : Autre Niveau : Intermédiaire Lorsque les patients prennent rendez-vous pour un trouble sexuel, il est nécessaire que le soignant prenne en compte l’état de stress dans lequel se trouve ce patient au moment de la première rencontre. L’objet de cet atelier est la prise en charge du symptôme de l’éjaculation précoce (EP). Cette prise en charge englobe la prise en compte de l’état du patient au moment de la première séance ainsi que de ses compétences relationnelles, ses compétences émotionnelles et ses compétences corporelles. Ce « bilan » permettra au soignant d’adapter au mieux la prise en charge, de définir la meilleure stratégie pour la thérapie qui elle- même définira les outils hypnotiques les plus adaptés.

Cet atelier proposera également des notions et outils de sexo-corporel qui, à mon sens, sont un complément très utile associé aux outils hypnotiques. Il existe différents types d’EP : précoce, rapide, prématurée variable et liée à une dysfonction érectile. Cet atelier sera axé sur les trois premiers types. Ils seront abordés de manière théorique puis couplé à l’utilisation de l’hypnose et de la sexo-corporelles.

Nous verrons quelles techniques corporelles il est nécessaire d’apprendre à ces patients en fonction de la typologie et comment amplifier ces apports avec l’hypnose. Il sera également abordé la prise en charge émotionnelle de ces patients hétéro-centrés sur leur partenaire pour les amener à prendre conscience et ressentir leur propre plaisir. Il s’agit de travailler l’autocentration. Différents exercices seront proposés afin d’expérimenter ces différents outils.



Exercices pratiques
• Apprendre à utiliser des notions de sexo-corporel avec le patient
• Utilisation de l’hypnose en intégrant les mouvements corporels
• Expérimenter corporellement

Objectifs
• Intégrer des notions de sexo-corporel lié à la prise en charge de l’EP
• Intégrer les exercices corporels et les lier avec l’hypnose
• Identifier les compétences du patient

Liste des Mots-clés :
Anxiété, Concepts, Consultation, Perception, Sensorialité, Thérapie brève

Diffusé par hypnose-ericksonienne.org

Deux approches de la gestion de la douleur par la douceur de l'accueil

Hypnose Ericksonienne - dimanche 6 mai 2018 - 14:58
Daisy Vasselot, psychothérapeute 7ème Congrès International Hypnose et Douleur. Formation Continue en Hypnose Ericksonienne, Hypnose Médicale SAMEDI 16 JUIN de 9 h 00 à 10 h 30 Atelier : Auto-hypnose Niveau : Débutant, Intermédiaire, Expert Cette étude comparée de l’art de guérir tel que l’envisage Milton H. Erickson, basé sur l’hypnose, avec celui des yogis, fondé sur l’expérience millénaire de la maîtrise de soi est proposée à l’attention des thérapeutes soucieux d’élargir leur champ d’action en général et plus particulièrement ce qui a trait à la gestion de la douleur.
Atteint de poliomyélite à l’âge de 17 ans, Erickson a été confronté personnellement toute sa vie au problème de la douleur. C’est cette souffrance qui lui a permis de développer différentes stratégies d’hypnose et d’auto-hypnose destinées à diminuer ou supprimer ses douleurs.
Lors de ses conférences sur l’art de guérir il proposait des méthodes de gestion de la douleur dont il avait expérimenté sur lui-même l’efficacité. Pour gérer ce problème, Erickson propose une suggestion hypnotique basée, le plus souvent, sur un déplacement de l’attention du patient de la zone douloureuse vers une zone saine de son corps avec laquelle le patient se sent à l’aise et éprouve du bien-être.
Il propose une autre stratégie qui consiste à suggérer au patient des lieux et des souvenirs plaisants qui induisent le patient dans une hypnose ou une auto-hypnose analgésique. C’est cette technique qui est très souvent utilisée avec succès lors d’interventions chirurgicales.

L’autre approche, celle des yogis, se révèle également efficace dans de nombreux cas. Cette méthode, « la chasse au point douloureux », consiste à se concentrer sur la région diffuse de la douleur et à la faire se rétrécir jusqu’à ce qu’elle ne soit plus qu’un point grâce à une relaxation utilisant une imagerie mentale ciblée, puis à faire disparaître complètement ce point douloureux par de nouvelles suggestions hypnotiques ou auto-hypnotiques. Cette technique est tout à fait intéressante dans des cas de migraine et de névralgie.
Avant d’enseigner au patient l’auto-hypnose afin qu’il devienne autonome dans sa thérapie, il est important de pratiquer sur lui l’hypnose afin de lui faire connaître les sensations de la transe hypnotique et du bien-être qu’elle procure ce qui lui permettra de rechercher avec confiance ces sensations dans la pratique de l’auto-hypnose
Ces deux méthodes sont simples à mettre en pratique en tous lieux (cabinet, domicile, structure hospitalière, ambulance) et efficaces pour tous types de douleurs. Bien que, de prime abord, ces deux méthodes paraissent éloignées l’une de l’autre, elles apportent l’une comme l’autre des outils précieux pour enrichir nos thérapies de gestion de la douleur.
Le fait d’avoir différentes méthodes dans son arsenal, même si elles peuvent parfois sembler contradictoires, permet au thérapeute
« d’augmenter le champ des possibles » selon la formule chère à Mony Elkaïm.

Exercices pratiques
• Hypnose directe ciblée sur la disparition de la douleur.
• Hypnose Ericksonienne comme réponse aux angoisses liées à la douleur : proposition de diverses métaphores.
• Technique de yoga : la recherche du « point douloureux ».

Objectifs
• Acceptation et accueil : changer de regard sur le signal d’alarme de la douleur.
• Compréhension de son mécanisme et de son rôle
• Libération des peurs et des angoisses qui intensifient le ressenti de la douleur : en faire une « amie » avant de lui demander de diminuer ou et disparaître.

Liste des Mots-clés :
Auto-hypnose, Douleur, Accueil

Diffusé par hypnose-ericksonienne.org
Syndiquer le contenu