Hypnose Ericksonienne Thérapie Brève

Utilisation des odeurs en hypnose

Hypnose Ericksonienne - lundi 11 février 2019 - 01:19
Marielle Paravano, Psychologue à Pontcharra. 11ème Forum de la Confédération Francophone d'Hypnose et Thérapies Brèves à Montpellier. Organisatrice: Dr Isabelle Nickles Objectifs:
savoir utiliser les odeurs en hypnose

Contenu:
Au cours de cette conférence je vous proposerai de vivre une balade olfactive, puis je développerai les aspects techniques.
L’odorat  est un sens éminemment archaïque, affectif et peu contrôlable ;  il est aisé à utiliser et  doit l’être avec précautions.
Je vous proposerai les indications et les limites que j’ai repérées dans ma pratique de psychologue clinicienne.
J’illustrerai avec des vignettes cliniques.
Chacun pourra à son gré utiliser cela dans son registre professionnel

Mots clés:
hypnose, odeurs


Diffusé par hypnose-ericksonienne.org

Cliky ou la magie d’une métaphore hypnotique pour aborder les problématiques liées à l’univers numérique et (re)connecter l’enfant à lui-même et son ressenti

Hypnose Ericksonienne - dimanche 10 février 2019 - 20:07
Virginie Tyou (belgique) 11ème Forum de la Confédération Francophone d'Hypnose et Thérapies Brèves à Montpellier. Organisatrice: Dr Isabelle Nickles Objectifs:
Partager mon expérience d’écrivaine et d’hypnothérapeute en contact avec les enfants autour du monde numérique. Expliquer comment exploiter Cliky, une métaphore thérapeutique curative qui permet à l’enfant de passer d’un état d’hypnose négative (fascination pour l’écran) à un état d’hypnose positive dans lequel il se reconnecte à son ressenti. Cliky est une donnée informatique incarnée (matérialisée) qui permet des prises de consciences quant à l’influence de l’écran (ses apports, mais aussi ses effets perturbateurs) sur le corps et l’esprit (addiction, sentiment de surpuissance, indifférence à autrui).

Contenu:
Utiliser la magie de la métaphore « Cliky » pour permettre à l’enfant de passer d’une hypnose négative dissociative à une hypnose positive réassociative :
- Prendre conscience de l’effet dissociatif du numérique provoqué notamment par le phénomène d’intime distance engendré par la virtualité.
- Apporter à l’enfant la conscience de lui-même et de l’environnement dans lequel il évolue.
- Apprendre à se connaître et donc reconnaitre l’autre. Une compétence essentielle dans le nouveau monde immatériel qui se construit autour de nous…
Cet atelier est établi sur la base de deux contes métaphoriques avec Cliky, une donnée informatique incarnée. Cliky ne capte que le Rien ou le Tout (0-1). Il est géo-localisable, sans pouvoir décisionnel, au service des algorithmes. Par effet de miroir inversé, Félix et Amandine découvrent à travers leur rencontre avec Cliky toute leur richesse d’être humain, leurs émotions, leurs sens, mais aussi la façon dont Cliky peut les influencer pour le meilleur ou pour le pire.
S'approcher de Cliky, cette petite boule jaune tout droit sortie du grand réseau
. Le toucher,
Entrer en lien avec lui
. Percevoir son mode de communication. 
L’Observer...
Ressentir son effet sur nous, ce qu’il nous permet ou nous empêche de vivre…

Mots clés:
Hypnose - Numérique - Enfants- Ecrans - virtualité - Magie - hyper connexion - Miroir - Reconnection à Soi

Diffusé par hypnose-ericksonienne.org

Métaphore & métamorphose - Revenir à la simplicité, une "Comme-Si-Thérapie"

Hypnose Ericksonienne - dimanche 10 février 2019 - 19:46
Jean-Luc Roquet Centre d'Hypnothérapie, Consultation & Formation - Dollard-des-Ormeaux (Canada) 11ème Forum de la Confédération Francophone d'Hypnose et Thérapies Brèves à Montpellier. Organisatrice: Dr Isabelle Nickles Objectifs:
A travers l'évocation de quelques cas cliniques, montrer comment le praticien peut se saisir, en toute simplicité, des métaphores, analogies, réifications exprimées par les consultants pour décrire leurs difficultés, en les invitant à les explorer puis à les transe-former, soit de façon conversationnelle, soit dans une séance d'hypnose formelle. La pratique hypnothérapeutique peut parfois s'affranchir des théories, stratégies et inductions pour plonger avec le patient dans un jeu enfantin et simple, dans un "comme si" menant vers l'apaisement et la résolution...

Contenu:
Dans cette intervention, je souhaite partager mon expérience, à travers quelques cas cliniques, afin de montrer que la simplicité peut être thérapeutique. Au cours d'un entretien, à tout instant peut surgir le : « C’est comme si », lorsque le patient décrit son problème avec des comparaisons ou des images. Un objet s’anime, devient “réel“. Cet "autre chose que le problème" (qui permet une dissociation) est la matière vivante que quatre mains vont modeler pour la métamorphoser.  En nous laissant porter par la magie des mots et des images, nous nous autorisons à laisser le patient nous guider. Alors nous abandonnons techniques et protocoles. Nous redevenons des enfants qui jouent à faire comme si, prenant les métaphores du patient au premier degré, et nous nous laissons emporter dans son imaginaire guérisseur… Simple ne signifie pas simpliste. Simple parce qu’au travers des expressions qu’emploient les patients pour exprimer leur mal-être, nous saisissons l’objet qu’ils nous proposent, et comprenons qu’il contient en lui-même des clés de résolution. Simple parce que ce principe est lui-même d’une simplicité enfantine. Nous laissons le patient construire l’image, et notre intervention consiste à l’aider à la transformer par notre présence soutenante et nos questions ouvertes. Simplicité enfantine parce que nous entrons dans un jeu, au sens le plus ludique qui soit, comme un retour à la spontanéité, à l’absence de calcul, à l’insouciance, à la pensée magique. Le praticien doit pour cela adopter une posture dénuée d’analyse, un point de vue littéral, faire fi du sens logique ou de l'interprétation symbolique pour ne se concentrer que sur ce qui est présent maintenant, sur cet objet posé, proposé. L'objet change, et cette "transe-formation" modifie le regard du patient sur son problème. De la métaphore à la métamorphose, une métaphore-mose, en quelque sorte...

Mots clés:
clinique, métaphore, réification, narration, simplicité, questions ouvertes, hypnose


Diffusé par hypnose-ericksonienne.org

Hypnose Ericksonienne et Dépression ou comment restaurer le Temps Vécu

Hypnose Ericksonienne - dimanche 10 février 2019 - 19:22
Dr François CARTAULT, Psychiatre, Hypnothérapeute. IMHETO Institut Milton H. Erickson Toulouse. 11ème Forum de la Confédération Francophone d'Hypnose et Thérapies Brèves à Montpellier. Organisatrice: Dr Isabelle Nickles Clinique Objectifs:
Le premier objectif est de définir le Temps Vécu grâce à l'apport initial de Bergson tout en le séparant du concept du Temps mécanique (l'horloge). Ce Temps Vécu est altéré chez le dépressif qui est ancré dans son passé douloureux. Des notions de phénomènologie permettront de mieux définir les axes thérapeutiques: Temps Vécu, Elan Vital, Anticipation. Nous verrons comment apprécier cette Anticipation autant que de la stimuler grâce à l'épreuve d'Anticipation. C'est l'Hypnose Ericksonienne qui est choisie pour véhiculer une véritable restructuration temporelle dont nous examinerons les différents outils. 

Contenu:
Bergson, reprenant le célèbre aphorisme de St Augustin, s'éloigne d'une vision platonicienne du temps liée au Monde et préfigure un temps lié à la conscience tout en se défiant aussi d'une vision scientifique du temps spatialisé. Les phénoménologues (Eugène Minkowski et Arthur Tatossian) ont repris ce concept de Bergson afin de définir la distorsion temporelle du dépressif qui va se retransformer en Elan Vital grâce à l'action thérapeutique. Or nous assistons actuellement à une émergence sans précédent de dépressions de type "burn-out" du fait du changement des impératifs socio-professionnels (diktat de la vitesse). Le dépressif voit son Temps Vécu atteint dans sa durée avec ancrage dans le passé. Et c'est l'action et son anticipation (Mario Berta) qui vont lui permettre de retrouver un Temps véritablement Vécu (cas clinique M. A). Plus récemment, en France (Congrès de St Malo 2010- Dr Claude Virot) et aux U.S.A. (Mickael Yapko) les Ericksoniens réorientent les dépressifs vers le futur: travail sur le désir et l'activité qui sont les deux aspects fonfamentaux de l'Anticipation, autosuggestions positives, restructuration temporelle, projection dans le futur avec les ressources du patient, anticipation de tâches simples, bienveillance (Thierry Melchior). En conclusion l'hypnose est une aide précieuse pour les dépressifs en remettant leur créativité et leur imaginaire au service de leur anticipation retrouvée. Elle leur redonne ce que Bergson appelait la liberté créatrice...

Mots clés:
Temps Vécu- Bergson- Elan Vital- Anticipation- distorsion temporelle dépressive- Hypnose

Diffusé par hypnose-ericksonienne.org

Hypnose et MICI (maladies inflammatoires chroniques de l'intestin: Crohn, RCH)

Hypnose Ericksonienne - vendredi 8 février 2019 - 20:37
Dr Philippe De Saussure, Président du Cons. de fondation, Institut Romand d'Hypnose Suisse (IRHyS) - Genève (Suisse) 11ème Forum de la Confédération Francophone d'Hypnose et Thérapies Brèves à Montpellier. Organisatrice: Dr Isabelle Nickles Clinique Objectifs:
Aborder de manière à la fois globale et différenciée la souffrance des patients vivant avec des maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI : maladie de Crohn, RCH). Distinguer les manifestations inflammatoires digestives, les représentations qui leur sont associées, et les troubles fonctionnels qui coexistent souvent. Identifier les multiples ordres de problèmes pour lesquels l’hypnose peut offrir une solution, en aidant les patients à renoncer à leurs attentes magiques. Mettre en oeuvre de techniques hypnotiques spécifiquement digestives ou non.

Contenu:
Les MICI sont des affections relativement fréquentes, dont la réalité est en général bien plus bénigne que la gravité extrême qu’on leur prête souvent. Elles peuvent cependant causer des souffrances subjectives intenses, pour différentes raisons : symptômes digestifs inflammatoires, examens et traitements vécus comme traumatisants, altération de l’image du corps, pessimisme lié aux prophéties négatives des soignants, troubles fonctionnels digestifs surajoutés, dysfonctions sexuelles. L’hypnose ne permet pas de se passer des traitements conventionnels, ce qui déçoit parfois les attentes magiques des patients. Elle peut cependant apporter des solutions à de nombreux problèmes : par exemple, amélioration du vécu général de la maladie, préparation aux examens médicaux (coloscopies, etc.) et à la chirurgie, acceptation des médicaments. L’enseignements comprendra plusieurs exemples pratiques.

Mots clés:
maladie de Crohn
recto-colite hémorragique (RCH)
maladies chroniques
chirurgie digestive

Diffusé par hypnose-ericksonienne.org

Hypnose et craniotomie en condition éveillée

Hypnose Ericksonienne - vendredi 8 février 2019 - 10:11
Gilda Pardey Bracho, Jacques Guyotat Hôpital neurologique Pierre Wertheimer - Bron. 11ème Forum de la Confédération Francophone d'Hypnose et Thérapies Brèves à Montpellier. Organisatrice: Dr Isabelle Nickles Clinique Objectifs:
Description de l'utilisation de l'hypnose pour la craniotomie en condition éveillée

Contenu:
La chirurgie en « état éveillé » consiste en l’ablation des lésions ou l’implantation de dispositifs intracérébraux proches ou envahissant les aires éloquentes pendant que le patient est éveillé, pour permettre son évaluation avant, pendant et après le geste, améliorant le pronostic et sa survie. Cependant, elle n'est pas dénuée de risques chirurgicaux et anesthésiques (convulsions, oedème cérébral, gestion des voies aériennes, risque d'inhalation, inconfort, accès limité à la tête, etc). En 2016 Zemmoura et Forunier décrivent l'utilisation de l'hypnose pour la résection des gliomes de bas grade en condition éveillée.
La présente étude a regroupé 11 patients de >18 ans bénéficiant d'une craniotomie en condition éveillée pour exérèse tumorale ou d'un foyer épileptogène de janvier à septembre 2018, avec l'hypnose comme coadjuvant pour la première phase (monitoring invasif, ALR, pose de la têtière, installation) afin de minimiser les besoins de médicaments anesthésiques et faciliter le réveil intraopératoire. Puis protocole anesthésique standard dit "asleep-awake-asleep".

Amorçage de l'alliance thérapeutique lors de la CPA/VPA avec les explications de l'hypnose à l'aide de la communication thérapeutique. Le patient rédige le scénario/sujet à développer pendant l'hypnose la veille de la chirurgie (prescription d'une tâche), et "joue" le rôle au coucher, (focalisation sur une activité anxiolytique), permet de repérer le VAKOG du patient et son langage. Aucun patient n'a reçu de pré-médication anxiolytique.
Une première induction hypnotique à l'entrée du bloc opératoire (catalepsie, induction par la respiration et/ou lieu de sécurité) à l'aide du pacing respiratoire et les LV, LPV en LNV précédés du VAKOG, les consignes d'usage et le signaling. Plusieurs interruptions de la transe pour l'approfondir tout de suite après.

Suggestions post-hypnotiques: préparation pour le changement (avenir, traitements complémentaires, modifications du schéma corporel, cicatrisation), minimisation du saignement, bonne performance pendant la phase d'évaluation (éveillée). Intégration des bruits de l'environnement au discours hypnotique. L'ALR (bloc des nerfs du scalp) est installée à l'aide de la métaphore du "chapeau protecteur". Evaluation en SSPI au réveil complet, puis contact téléphonique (>1 mois après la chirurgie) pour recueillir le vécu du patient.
Aucun patient n'avait pratiqué l'hypnose avant la chirurgie. 3/11 patients continuent la pratique (apaisement, assurance, anxiolyse). Un volontaire souhaite partager son expérience avec d'autres patients. Moyenne de l'échelle de confort 8/10. Limitations : le personnel du bloc opératoire n'est pas formé à l'hypnose.

Mots clés:
hypnosédation, neurochirurgie, bloc des nerfs du scalp, chirurgie éveillée


Diffusé par hypnose-ericksonienne.org

Hypnose, méditation, épigénétique : devenir acteurs de nos vies

Hypnose Ericksonienne - vendredi 8 février 2019 - 01:53
Dr Catherine Leroy au 11ème Forum de la Confédération Francophone d'Hypnose et Thérapies Brèves à Montpellier. Organisatrice: Dr Isabelle Nickles Théories explicatives des processus Objectifs:
Un dénominateur commun semble émerger lors des consultations d’hypnose : le paradoxe de « l’inconvénient d’être né ».
« Si les hommes voulaient être heureux, cela se saurait », disait Roustang.
Alors, qu’apporte l’autohypnose ? La méditation serait-elle l’hypnose ou l’inverse selon le continent sur lequel nous vivons ?
Un nouveau mot pourrait-il être trouvé pour désigner l’hypnose/méditation ?
Est-ce un miroir que tend l’hypnothérapeute ? Epigénétique et méditation : une réalité ?

Contenu:
Le philosophe Herrigel (« Le zen dans l’art chevaleresque du tir à l’arc ») explique ; pour atteindre la cible, l’archer doit abandonner toute intention ; il devient l’arc, la flèche, la cible, l’air qui porte la flèche.
D’après François Roustang, « l’hypnose libère un pouvoir inné, celui d’organiser le monde pendant le jour ; cette potentialité s’affirme dès la naissance et va déterminer le rapport au monde tout au long de l’existence ».
Par quel processus l’hypnose et la méditation peuvent-elles aider les patients à cesser de se cabrer devant ce qui leur est imposé : au commencement, de ne pas être à l’origine de leur vie ?
Comme disait le philosophe Cioran, « nous avons le choix entre des vérités irrespirables et des supercheries salutaires « 
 
L’autohypnose et la méditation permettraient-elles de sentir notre existence originelle, afin de sentir notre corps respirant de vie, comme l’air qui passe dans nos narines ?
Paradoxalement, le « rien faire » de l’hypnose et de la méditation est une action qui permet au corps d’être en disposition pour entrer dans le cercle vertueux de l’épigénétique, entraînant selon les études la capacité d’être acteur de l’expression de nos gènes.
Quelque soit la pièce de théâtre jouée afin que le patient aille mieux, est-ce juste la sensation subtile de l’essence de la vie qui est ressentie par le patient grâce à la relation avec l’hypnothérapeute, lui permettant de se découvrir et de s’accepter tel qu’il est ?
L’autohypnose permettrait-elle donc de commencer à vivre tout simplement et de devenir acteur de son existence ?
En conclusion, comme le dit Char : « Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque : à te regarder, ils s’habitueront ».

Mots clés:
auto-hypnose, méditation, créativité, épigénétique, disposition, présence, action, imagination, vie


Diffusé par hypnose-ericksonienne.org

Suggestion et croyance

Hypnose Ericksonienne - vendredi 8 février 2019 - 01:36
Claude MICHEL au 11ème Forum de la Confédération Francophone d'Hypnose et Thérapies Brèves à Montpellier. Organisatrice: Dr Isabelle Nickles Théories explicatives des processus Objectifs:
montrer l'importance du processus de croyance dans la suggestion

Contenu:
J'attire l'attention sur l'importance de la croyance dans la suggestion thérapeutique. Le phénomène de croyance est central dans l'hypnose, l'effet placébo, les soins guérisseurs, l'invocation chamanique, la prière religieuse, les médecines parallèles, mais aussi , à leur corps défendant, dans les thérapies classiques.
Prenant une posture résolument psychologique, j'avance une hypothèse appuyée sur la pensée jungienne : le vécu subjectif caractérisant la croyance doit être décrit comme un état de conscience modifiée. La pose d'une intention dans cet état de transe permet à la conscience de devenir OPERATRICE DE CHANGEMENT THERAPEUTIQUE mais d'une façon atypique.

L'état psychologique créé par la croyance au changement rend possible l''EMERGENCE d'une forme d'INFLUENCE DIRECTE sur la personnalité, sur le corps et même sur les évènements. La croyance ne sert en fait qu'à créer cet état de conscience efficient. Cette influence infléchit ou contourne sans les abolir les contraintes classiques de l'espace-temps-causalité.
Toute thérapie userait ainsi de deux formes de causalité: une causalité classique( le fait A produit le fait B) et une (a)causalité symbolique (la représentation A produit la réalité A). Si l'on pense les choses ainsi, la croyance n'est plus l'obstacle mais le chemin; elle n'est plus le problème mais la solution.
Cette hypothèse pose des problèmes épistémologiques et déontologiques redoutables. Comme mobiliser cette croyance efficiente ? Quels contenu de croyance privilégier ? Quelles précautions prendre pour éviter les dérives et les effets négatifs ?
 
Bibliographie
:
-Hippolyte Bernheim, De la suggestion dans l'état d'hypnose et l'état de veille, Paris 1884, reed; L'harmattan 2004
-C.G.Jung , Synchronicité et Paracelsica,  Paris, Albin Michel
-Tobie Nathan,L'influence qui guérit, Paris Odile Jacob

Mots clés:
suggestion ; croyance

Diffusé par hypnose-ericksonienne.org

La place de l’empathie dans l’hypnose

Hypnose Ericksonienne - vendredi 8 février 2019 - 01:22
Clément Maillot, Antoine Bioy, Christelle Viodé au 11ème Forum de la Confédération Francophone d'Hypnose et Thérapies Brèves à Montpellier. Organisatrice: Dr Isabelle Nickles Théories explicatives des processus Objectifs:
Cet atelier se nourrit à la fois dans le cadre d’une expérience clinique auprès de patients atteints de cancer en CHU et sur une recherche doctorale en psychologie en cours. Nous cherchons à approfondir la connaissance des processus relationnels entre un psychologue et quelques patients durant un accompagnement psychothérapique des patients. Particulièrement, nous investiguons le fonctionnement du processus empathique lors d’une séance d’hypnose.

Contenu:
Pour cela, nous nous penchons sur la dynamique relationnelle à l’aide d’une part d’analyses de discours (vécus des patients et du praticien), d’une analyse vidéo (la corporalité étant une donnée importante dans les processus empathiques en hypnose), et d’une mesure de l’alliance thérapeutique (échelle d’alliance aidante). C’est-à-dire de mettre en avant des éléments qui permettraient de répondre à cette question : comment se construit la relation entre un patient et un thérapeute dans un contexte d’hypnothérapie ? Nous nous intéressons à différentes notions que sous-tendent cette question : la présence, la régression, la créativité et l’empathie (Bioy 2017). Par le biais des courants phénoménologiques (Fuchs 2016 ; Roustang 2015), nous essayons d’objectiver les manifestations en lien avec la présence, la régression, la créativité et l’empathie lors des séances d’hypnoses sous trois angles : celui du thérapeute, des patients et des dyades.
Dans un second temps, nous analyserons les données par le biais des courants psychodynamiques en lien avec l’intersubjectivité et l’intrasubjectivité (Candilis-Huisman et Dugnat 2017 ; Winnicott 1968).
Dans le but d’améliorer la connaissance des processus de chaque notion et les rapports entre chacun de ses éléments.
Après une présentation de ce travail et de son importance à la suite des recherches passées portant sur les processus relationnels en hypnose et leur importance sur les effets obtenus, nous présenterons une situation clinique avec un extrait vidéo illustrant notre propos et en particulier les aspects empathiques exprimés en séance, et leur place dans la dynamique thérapeutique. 
 
Bioy, A., Servillat, T. (2017). Construire la communication thérapeutique avec l’hypnose. Dunod
Candilis-Huisman, D.C., Dugnat, M. (2017). Bébé Sapiens. Erès
Fuchs, T.  Dépression, inter-corporéité et inter-affectivité, Alter [En ligne], mis en ligne le 01 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/alter/432
Roustang, F. (2015). Jamais contre d’abord : la présence d’un corps. Odile Jacob
Winnicott, D.W. (1968). « Communication entre le nourrisson et sa mère », Le bébé et sa mère. Payot


Mots clés : Rapport hypnotique / Empathie /  Intersubjectivité / Intrasubjectivité / Intercorporéité / Effets thérapeutiques / Amélioration des pratiques

Diffusé par hypnose-ericksonienne.org

Les gestes d'auto-régulation

Hypnose Ericksonienne - jeudi 7 février 2019 - 18:11
Dr Corinne Paillette au 11ème Forum de la Confédération Francophone d'Hypnose et Thérapies Brèves à Montpellier. Organisatrice: Dr Isabelle Nickles Théories explicatives des processus Objectifs:
 
savoir par l'observation détecter les gestes d'auto régulation s'en servir comme technique d'induction hypnotique rapide faire expérimenter au patient la chaine d'expérience (mouvement , sensation , émotion , créativité ) ancrer la sensation utile dans le corps 

Contenu:
Utiliser les signaux du corps en thérapie : le corps nous envoie des messages non conscients par exemple par ces petits gestes répétitifs , qui ont une finalité , peut être d'apaiser , de rassurer , de trouver une solution ou autre ?.

Une fois que ce geste est repéré par le thérapeute en cours d'une conversation, c'est une formidable technique d'induction hypnotique rapide qui permet de travailler la sensation liée au mouvement , l'émotion qui en découle  et peut-être amener le patient à trouver une solution à son problème. Nous verrons par des extraits de vidéo des exemples de gestes non conscients au cours d'une conversation en consultation ,ainsi qu' une induction par ce moyen  , et le retour des patients sur l'effet thérapeutique obtenu ainsi que la façon dont ils peuvent s'en resservir en auto hypnose , comme avant un examen médical stressant par exemple , grâce à l'ancrage qui aura été réalisé en cours de séance d'hypnose .

Mots clés:
observation , geste non conscient, finalité , chaine d'expérience , ancrage 

Médecin généraliste au Havre
Hypnothérapeute
Formée en Hypnose à l'Institut Milton H. Erickson de Haute Normandie (2004)
Formée en Thérapies Brèves à Emergences
Formée à l'Intégration des mouvements oculaires EMDR - IMO au CHTIP Collège d'Hypnose & Thérapies Intégratives de Paris

https://www.hypnose-therapie-breve.com/annuaire-page-103-PAILLETTE_Corinne-LeHavre.html


Diffusé par hypnose-ericksonienne.org

L'hypnose, magique ?

Hypnose Ericksonienne - jeudi 7 février 2019 - 18:06
Philippe Rayet au 11ème Forum de la Confédération Francophone d'Hypnose et Thérapies Brèves à Montpellier. Organisatrice: Dr Isabelle Nickles Théories explicatives des processus Objectifs:
- Montrer comment, au-delà de l'ici-et-maintenant, l'hypnose peut permettre au patient de se connecter avec ses blessures passées pour les guérir
- Parler de l'imagination active à travers le processus de "régression en âge" et de celui des scénarios symboliques librement générés pendant la transe
- Insister sur l'importance d'une relation thérapeutique qui soit centrée sur le patient 

Contenu:
L'hypnose, magique ? « Peut-être quand même un peu ! », disait Bertrand Piccard après ses exploits à bord du Solar Impulse.
À travers quelques exemples, dont celui de Myriam, une jeune fille de seize ans, victime depuis l’âge de dix ans de malaises invalidants à répétition et guérie en deux séances, je m’efforcerai de montrer comment l’hypnose peut être magique.
Portail donnant accès à une autre dimension, elle permet au patient de remonter le temps pour réparer le passé. Associée à des scénarios oniriques libres, elle permet à son esprit inconscient de soigner ses blessures. Associée à des stimulations bilatérales alternées, elle permet d’agir encore plus efficacement et de donner à celui qui souffre le goût de se transe-former et de vivre mieux.
Le thérapeute, pour sa part, ne doit pas avoir peur des surprises que lui réserve cet au-delà du temps et de l’espace. Dans l’esprit du Dr Erickson, « le magicien du Désert », et de François Roustang, j’insisterai sur le rôle fondamental de la relation thérapeutique qui, pour que cette magie s’exerce dans des conditions optimales, implique paradoxalement un dépouillement de soi, un abandon, une confiance dans l’inconnu : oublier ce que nous savons et simplement observer et écouter : ne rien faire et laisser faire, comme le dit Gaston Brosseau… juste orienter, épauler ou consoler lorsque c’est nécessaire.
Plus vite le novice apprend à se départir d’une toute-puissance sécurisante pour rejoindre le patient dans son aventure intérieure, plus vite il devient le témoin ébahi de toutes les merveilles qui vont s’opérer en lui, et découvre, au gré des séances, un nouvel univers surgi de nulle part où passé, présent et futur s’harmonisent et où, comme le dit le poète, « les parfums, les couleurs et les sons se répondent »…

Mots clés:
Transe
Perception du temps
Imagination active
Scénarios oniriques
Laisser-faire
Relation thérapeutique

Diffusé par hypnose-ericksonienne.org

MIAC ou hypnose ?

Hypnose Ericksonienne - jeudi 7 février 2019 - 17:36
Dr Luc FARCY au 11ème Forum de la Confédération Francophone d'Hypnose et Thérapies Brèves à Montpellier. Organisatrice: Dr Isabelle Nickles Théories explicatives des processus Objectifs:
recentrer la pratique sur le processus relationnel définir un terme de remplacement.

Contenu:
L’hypnose aujourd’hui est perçue de façon très réductrice.
Une technique pour placer l’autre dans un état qui favorise l’assujettissement, une forme de démocratisation du pouvoir du sorcier.
Et ce pouvoir implicite est pris, comble du détournement du message Ericksonien, sous la proposition explicite de mobiliser les ressources individuelles.
On rencontre ce phénomène tant dans l’hypnose de foire que dans l’utilisation de l’hypnose médicale.
Cette posture se révèle par l’utilisation, de plus en plus fréquente, de l’expression faire des soins « sous hypnose ».
Le problème n’est plus de redonner au terme hypnose toute ses dimensions écologiques, processuelles et relationnelles.

C’est trop tard.
Plus nous avons fait connaître la dimension analgésique du processus hypnotique, plus nous avons installé, malgré nous, l’idée dominante de l’hypnose comme technique.
Les TCC d’Aaron Beck sont allées vers la méditation pour traiter la dimension émotionnelle des troubles et ça a lancé l’énorme vague « pleine conscience «.
Ce que nous appelons hypnose, est un processus relationnel libéré.
Relation de soi à la conscience de soi et du monde, de soi à l’autre dans une construction intersubjective du lien et de la valeur de l’expérience partagée, de soi à soi et de soi à son « hors-soi », tout ce qui est soi mais bien plus soi que ce qu’on croit être soi.
La liberté de libérer ce qui doit être libre en soi.
Quelle terme ou expression peut on créer, aujourd’hui, pour remplacer le mot hypnose et dire toute la liberté du processus créatif et constructif que cela recouvre ?

Mots clés:
hypnose, processus relationnel

Diffusé par hypnose-ericksonienne.org

Réifications créatives et processus hypnotiques à travers les interfaces des toiles de Nicolas de Staël

Hypnose Ericksonienne - jeudi 7 février 2019 - 17:11
Dr Franck Salzmann 11ème Forum de la Confédération Francophone d'Hypnose et Thérapies Brèves à Montpellier. Organisatrice: Dr Isabelle Nickles Théories explicatives des processus Objectifs:
A travers la vie,les correspondances et les tableaux de Nicolas de Staël, je veux éclairer les liens profonds et les similitudes puissantes qui existent entre les phénomènes hypnotiques et les processus de créations picturales. 
Je montrerai comment dans la place accordée au corps,au temps et aux émotions,il imprime à la matière sa perception du monde dans  l'interface de la toile : une présence incarnée, offerte, une transmission de sens aux frontières du réel capable d'enrichir le cadre et les perspectives de la pratique hypnotique. 
 

Contenu:
"On ne peint jamais ce que l'on voit ou croit voir,on peint à mille vibrations le coup reçu,à recevoir,semblable,différent". Disait De Staël. "Se pose d'emblée la relation hypnotique, unique  Ericksonnienne.

L'inconscient ?:" Un mur ou volent librement les oiseaux". Dit-il.
Dans le regard de l'hypnothérapeute et du peintre, la toile est ce qu'il faut d'abord observer puis déconstruire,tendre ou détendre pour y accueillir et dessiner sa nouveauté, son soi-même, son réel au monde.
Il dit:"Pour moi,l'instinct est de perfection inconsciente et mes tableaux d'imperfection consciente". De Staël emprunte à l'hypnose l'image des ressources illimitées de l'inconscient chères à Francois Roustang.
La création est surgissement de l'oeuvre picturale, d'un possible multiple arraché à la matière. Le contour du trait,les aplats les forces y suggèrent la forme.Transe picturale ?Réification?
De Staël est un travailleur acharné solitaire le désir à fleur de vie. Il absorbe l'Italie de tous ses sens sans la peindre et plonge chaque jour dans les eaux de la méditerranée. Et plus tard,plus loin,au bout de l'appropriation, il laisse sa main créer par la force unique qu'il appelait la  "fulgurance de l'autorité et la fulgurance de l'hésitation". Processus de transe ?
Ses proches le décrivent peignant dans une attitude d'auto-hypnose "complètement intériorisée". On évoluait autour de lui sans qu'il nous entende". Lui: "Mes yeux ne doivent pas regarder au dehors".
Interviewée 49 ans après sa mort,nous verrons un extrait où sa fille Anne émue s'approche d'une toile et accueille par la voix et le geste la présence renouvelée de son père entre les épaisseurs de matières de couleurs et les lumières déposées sur l'interface tendue.
L'hypnose ouvre à une compréhension de l'oeuvre de de Staël et crée par delà le temps une présence bouleversante, une transmission hypnotique du réel par delà le réel. Elle rapproche les hommes par et dans une intelligence du sensible commun qu'elle réintroduit. Le tableau devient surface hypnotique, présence offerte et patiente. Un accès, un support, un possible en attente du désir des sujets.
 

Mots clés:
création, interface, rencontre, présence, inconscient, réification, transmission, oeuvre, réel, processus

Diffusé par hypnose-ericksonienne.org

L'hypnose pour la préparation mentale en sport. Du VAKOG au PETTLEP

Hypnose Ericksonienne - mardi 5 février 2019 - 19:06
Luc Evers, CUB Hôpital Erasme - Bruxelles 11ème Forum de la Confédération Francophone d'Hypnose et Thérapies Brèves à Montpellier. Organisatrice: Dr Isabelle Nickles Théories explicatives des processus Objectifs:
L'objectif de cette présentation est de mettre en évidence les liens qui existent entre le modèle PETTLEP de préparation mentale et la notion de VAKOG dans la pratique de l'hypnose.


Contenu:
La première partie de l'exposé concernera la présentation du modèle PETTLEP qui repose sur l'imagerie mentale pour la préparation des sportifs.  Après une mise en évidence des liens entre ce modèle et l'hypnose, une description d'un entraînement mental intégrant les deux modèles sera proposée.


Mots clés:
Hypnose, préparation mentale, PETTLEP, VAKOG



Diffusé par hypnose-ericksonienne.org

Etat des lieux de l’organisation d’une formation TAC pluridisciplinaire à grande échelle au sein du Centre Hospitalier de Bourg en Bresse

Hypnose Ericksonienne - mardi 5 février 2019 - 15:05
Dr Vianney PERRIN, 11ème Forum de la Confédération Francophone d'Hypnose et Thérapies Brèves à Montpellier. Organisatrice: Dr Isabelle Nickles Ethique - Réglementation - Formation Objectifs:
L’objectif de ce travail est d’aider d’autres équipes  à diffuser la pratique des Techniques d’Activation de Conscience (TAC) au sein de leur établissement. 

Contenu:
Nous nous appuierons sur  notre expérience au sein d’un centre hospitalier public. En mars 2019, 419 soignants ont reçu une formation. Un état des lieux sera exposé puis nous essayerons d’extraire les points d’amélioration et les points forts de cette mise en place devenue un projet d’établissement.

Mots clés:
Activation, Conscience, pluridisciplinaire, Formation.


Diffusé par hypnose-ericksonienne.org

La rencontre, un apprentissage ?

Hypnose Ericksonienne - lundi 4 février 2019 - 23:52
Christine Guilloux, SFH / IMHEIDF - Paris 11ème Forum de la Confédération Francophone d'Hypnose et Thérapies Brèves à Montpellier. Organisatrice: Dr Isabelle Nickles Ethique - Réglementation - Formation Objectifs:
- définir ce qu'est la rencontre entre le praticien de l'hypnose et de la thérapie brève et le patient/sujet/client
- identifier les éléments mis en présence lors de la rencontre thérapeutique
- s'interroger sur l'espace thérapeutique et les modes d'apprentisage de l'alliance thérapeutique
 

Contenu:
Un patient/sujet/client. Un thérapeute, praticien de l'hypnose et des thérapies brèves. Qu'est-ce que la rencontre thérapeutique ?
Qui se rencontre ? Qu'est-ce qui se rencontre ? Quels éléments composent cette rencontre, cette mise en présence du patient et du praticien, cette mise en présence de deux mondes ?
Qu'est-ce qui est requis de la part du thérapeute ? La rencontre thérapeutique peut-elle s'apprendre  ?

Mots clés:
rencontre, alliance thérapeutique, empathie, confiance, sensorialité, exercice


Diffusé par hypnose-ericksonienne.org

L'attention détournée

Hypnose Ericksonienne - lundi 4 février 2019 - 23:31
Dr Charles Joussellin, Médecin et philosophe, chef de service de soins palliatifs, CHU Bichat - Paris (France), Marguerite Dontenwille, Kinésithérapeute, Ecole Danhier de masso-kinésitherapie 11ème Forum de la Confédération Francophone d'Hypnose et Thérapies Brèves à Montpellier. Organisatrice: Dr Isabelle Nickles Ethique - Réglementation - Formation Objectifs:
Au de-là des bénéfices reconnus du détournement de l’attention dans la pratique de l’hypnose lors de soins à autrui, que représente l’attention détournée ?  Certes ce que les neurosciences et la clinique en disent, mais aussi et surtout ce que nous rapporte une interrogation et une vigilance d’ordre éthique.

Contenu:
Nous évoquerons ce que les neurosciences nous disent de l’attention d’une personne[1] ainsi que ses rapports avec la cognition[2]. Nous rappellerons ensuite la place de l’attention dans la pratique de l’hypnose ; entre la fluctuation de la vigilance et l’accueil de suggestions notamment indirectes, plus ou moins visibles, permissives voire contraignantes.
Nous rapporterons une partie des résultats d’une recherche qualitative menée dans un cadre universitaire auprès de professionnels de santé, notamment de masseurs kinésithérapeutes, utilisant cette stratégie de détournement de l’attention[3]. Cette recherche consiste à analyser par théorisation ancrée[4] des entretiens menés pour interroger « l’intérêt de la stratégie du détournement d'attention du patient lors de techniques de rééducation potentiellement douloureuses ».
Toutefois, si nous discuterons de l’intérêt d’utiliser de telles stratégies de détournement de l’attention lors des soins, nous explorerons surtout les limites éthiques pour un professionnel d’agir de la sorte ; entre l’autonomie et la fragilité de la personne soignée mais aussi celles du professionnel. Nous nous appuierons sur l’éthique aristotélicienne[5], sagesse des limites, qui nous enseigne qu’il est des limites à atteindre et d’autres susceptibles d’être dépassées ; et que ce n’est pas tant la limite qui est à dépasser, mais ce qui empêche de l’atteindre[6]. Limites dynamiques et polémiques parce qu’elles sont humaines.
 
[1] Petersen S.E. and Posner M.I. « The Attention System of the Humain Brain : 20 years after », Annu. Rev. Neurosci. 2012.35:73–89.
[2]. Éric Sieroff, « L’attention » in Francis Eustache et al., Traité de neuropsychologie clinique, De Boeck, 2008 p. 263-293.
[3]. Marguerite Dontenwille, Le détournement de l’attention en kinésithérapie, mémoire de fin d’étude de masseur kinésithérapie, sous la direction de Charles Joussellin, en cours.
[4]. Pierre Paillé, « L’analyse par théorisation ancrée », Cahier de recherche en sociologie, 1994, 23, 147-181.
[5]. Aristote, Ethique à Nicomaque, Paris, Vrin, 2017.
[6]. Éric Fiat, Ode à la fatigue, Paris, l’Observatoire, 2018, p.356.

Mots clés:
Attention, détournement de l’attention, limites, éthique

Diffusé par hypnose-ericksonienne.org

Massage et hypnose, des pratiques universelles incontrôlables ?

Hypnose Ericksonienne - lundi 4 février 2019 - 23:05
Jean-Paul Forest, kinésithérapeute - Papeete 11ème Forum de la Confédération Francophone d'Hypnose et Thérapies Brèves à Montpellier. Organisatrice: Dr Isabelle Nickles Ethique - Réglementation - Formation Objectifs:
En revisitant les rapports juridiques et culturels entre le monde médical et le massage, nous tenterons d'évaluer ce que l'on peut souhaiter et attendre d'une régulation de l'hypnose, cette question étant récurrente à chaque colloque

Contenu:
Massage et hypnose sont deux pratiques universelles et intemporelles, développées sous des dénominations et des techniques multiples, selon différentes finalités du récréatif au médical. Induisant une intimité entre le praticien et le patient, elles subissent les mêmes dérives avec des commerces douteux, des praticiens auto-proclamés et dangereux, et les attentes excessives d'un public souvent naïf.

En France, vouloir réserver le massage aux praticiens diplômés a été une erreur pour le monde médical, la pratique du toucher étant cruciale dans le soin. Ce fut également un projet contre-culturel car le massage de bien-être est implanté dans toute société, y compris sous des dénominations abusives. Après les années de protectionnisme vindicatif des kinésithérapeutes, la pratique du massage est totalement dérégulée depuis la loi de 2016.

A la lueur de cette expérience, que peut-on envisager de surveiller, de limiter, d'interdire pour l'hypnose ? L'hypnose n'étant pas une spécialité en soi mais plutôt une technique, faut-il limiter son usage selon le champ de compétence du praticien, y compris dans les professions médicales ? Cette invention universelle étant inévitablement utilisée à des fins de spectacle, publicité, propagande, voire de police, faudra-t-il ignorer, commenter, ou alerter sur des usages toxiques, et qui le ferait ? 

C'est à cela que nous devons nous préparer : rien ne peut être interdit, car ce sont avant tout les attentes du public qui génèrent le développement de certaines pratiques. Mais il faudra aider les individus à évaluer et se protéger des implications nocives : éduquer la perception culturelle de l'hypnose serait un rôle majeur du monde médical.

Mots clés:
éthique, massage, hypnose, déontologie, pratique professionnelle

Diffusé par hypnose-ericksonienne.org

Un ou plusieurs inconscients dans nos neurones? Quelques aspects des Neurosciences

Hypnose Ericksonienne - dimanche 3 février 2019 - 23:11
Dr Silvia Morar, Neurochirurgien. APHP CHU BICETRE - Le Kremlin Bicêtre 11ème Forum de la Confédération Francophone d'Hypnose et Thérapies Brèves à Montpellier. Organisatrice: Dr Isabelle Nickles Neurosciences - Recherche Objectifs:
Exposer quelques aspects de fonctionnement cérébral inconscient et lors de l'accès à la conscience. Les implications de ces processus lors du processus hypnotique.

Contenu:
Pour comprendre le fonctionnement de l’inconscient la voie incontournable est le Conscient, mais celui-ci, déjà, est très difficile à cerner. Le « hard problem of conscioussness » déclare qu’il sera toujours impossible à la science d’apporter une explication satisfaisante à la question : Qu’est-ce que la conscience ? Une explosion de travaux scientifiques et les nouvelles technologies ont fourni aux neurosciences de nombreux outils pour investiguer le fonctionnement cérébral. On ne comprend toujours pas comment l’expérience subjective relie ensemble notre expérience consciente de notre vie et comment la conscience émerge. C’est une des questions les plus mystérieuses des neurosciences.

Longtemps, les neuroscientifiques ont pensé que les circuits cérébraux étaient inactifs au repos, et les hypnothérapeutes qu’il était dans un état modifié de conscience (la transe hypnotique quotidienne…).Les études ont montré le contraire. Il s’agit du Mode par Défaut. L’induction hypnotique change son fonctionnement habituel et nous verrons lors de cet atelier commet.Pour que le processus neuronal de  l’attention consciente et/ou inconsciente se focalise vers un but il est absolument nécessaire que certaines structures corticales s’activent et d’autre se taisent. Ce processus est indispensable lors de transe hypnotique et il fait appel notamment aux processus de l’attention inconsciente. La prise de décision (toujours inconsciente), est fortement dépendante de l’attention non consciente dirigée.Les activations cérébrales de structures impliquées dans les processus attentionnels constituent la porte d’accès à l’espace conscient.  Parmi les théories les plus acceptés de l’accès à l’espace conscient est celle de l’Espace de Travail Global ou Global Workspace Theory  qui établit un état de travail vaste, réverbérant et méta stable en utilisant les lois du « tout ou rien » et « winner takes it all ». Une autre théorie est celle de la détection du signal (SDT pour Signal Detection Theory).

Mots clés:
Conscient, Inconscient, Mode par Défaut, Attention, Prise de décision, Global Workspace Theory, Signal Detection Theory

Diffusé par hypnose-ericksonienne.org

Evaluation de l’efficacité de l’hypnose médicale sur les symptômes associés à la Mastocytose : résultats de l’étude prospective HYPNOMAST

Hypnose Ericksonienne - dimanche 3 février 2019 - 22:46
11ème Forum de la Confédération Francophone d'Hypnose et Thérapies Brèves à Montpellier. Organisatrice: Dr Isabelle Nickles Neurosciences - Recherche Frederique Retornaz, Michel Grino, Chloe Stavris, Aida Benanni, Anouk Alitta, hopital europeen - Marseille et Centre Gerontologique Départemental - Marseille Objectifs:
Introduction: Les Mastocytoses font partie des maladies rares potentiellement associées à de nombreux symptômes systémiques. Ces symptômes sont responsables d’un handicap parfois marqué avec des conséquences socioprofessionnelles pouvant être importantes chez certains patients. L’hypnose médicale est actuellement utilisée avec succès dans de nombreuses spécialités médicales telles que la chirurgie, la psychiatrie, l’oncologie, la rhumatologie etc...
L’objectif principal de cette étude était de déterminer l’impact de séances d’hypnose médicale sur les symptômes et la qualité de vie de patients atteints de mastocytoses avec symptômes invalidants.
 

Contenu:
Méthodes: Cette étude prospective a inclus des patients atteints de mastocytose agressive (MA), systémique indolente (SM) ou à forme cutanée (CM), présentant des symptômes invalidants malgré un traitement optimisé et stable (traitements symptomatiques ou traitements cytoréducteurs ou thérapies ciblées pour les formes les plus graves). Deux séances d’hypnose médicale ont été programmées avec un intervalle de 8 à 15 jours. Les données collectées comprenaient : âge, sexe, type de mastocytose, symptômes de la maladie. Les scores de qualité de vie (QLQ30), de symptômes intestinaux (score dérivé du Crohn's disease activity index CDAI) et 3 scores basés sur l’échelle visuelle analogique (EVA) (douleurs, énergie, flushs) ont été recueillis 8 jours avant la 1ère séance, 8 jours avant la 2ème, 8 jours après la 2ème séance et un mois après la 2éme séance. 
Résultats: 19 patients dont 13 (72%) femmes ont été inclus, soit 1 MA, 15 SM et 2 CM. L’âge moyen des patients était de 52,7 ans (30 à 70 ans). Les symptômes suivants ont été retrouvés chez tous les patients : asthénie, douleurs musculosquelettiques. Les autres symptômes les plus fréquents étaient les douleurs abdominales (17/19), le prurit (16/19), et les flushs (16/19). Tous les patients ont participé au protocole d’hypnose dans son intégralité (2 séances). La fatigue (item du QLQ30) et les douleurs abdominales (item CDAI) étaient significativement diminuées après la 2ème séance (respectivement p = 0,033 et p =0,012 ). Un mois après la 2ème séance, la présence d’insomnies et de troubles cognitifs (items QLQ30) était significativement diminuée (respectivement p = 0,002 et p = 0,01).
Conclusion: L’hypnose médicale semble être une thérapeutique complémentaire utile dans cette maladie orpheline pour laquelle les symptômes sont très invalidants pour les patients et parfois difficilement contrôlés par les médicaments actuels. La poursuite de ce travail permettra de déterminer le nombre et le rythme optimal des séances dans cette pathologie.

Mots clés:
Mastocytose, Maladie Orpheline, Hypnose

Diffusé par hypnose-ericksonienne.org
Syndiquer le contenu